Balade découverte du modernisme à Barcelone

Pourquoi découvrir le modernisme à Barcelone ? Parce que Barcelone est la seule ville du monde à compter neuf édifices inscrits au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Et tous ces monuments ont en commun de faire partie du modernisme à Barcelone, un mouvement artistique majeur.
Inscription à L’UNESCO :

  • En 1984, le Park Güell, le Palau Güell et la Casa Milà
  • En 1997, le Palau de la Música Catalana et l’Hôpital de Sant Pau
  • En 2005, la Sagrada Família, la Casa Vicens, la Casa Batlló et la crypte de la Colonie Güell.


Apparition du modernisme à Barcelone

Un peu d’histoire : à la fin du XIXème siècle, suite à la révolution industrielle et aux progrès technologiques une nouvelle façon de vivre apparaît dans toute l’Europe et à Barcelone.
La transformation de la ville de Barcelone sera alimentée par plusieurs facteurs.
Les murailles qui entouraient la ville de Barcelone ont été démolies et les terrains situés en dehors de la muraille ont été urbanisés à l’aide du Plan Cerdà (1859). Le projet proposait des rues larges et des avenues.
Après la perte de Cuba en 1898, les colons « dénommés indiens » sont revenus avec de grandes fortunes et des envies de modernité.
En 1888, Barcelone accueille l’Exposition Universelle, qui provoquera une transformation culturelle à travers la Renaixença (Renaissance), un mouvement littéraire, qui avait pour but de faire renaître le catalan en tant que langue.
La bourgeoisie catalane, intellectuellement curieuse, ressent ce sentiment national et veut transformer la société catalane pour en faire une société moderne et nationale. Ce mouvement culturel nouveau est ce que l’on appelle le Modernisme. Pour ces bourgeois, la manière la plus claire de se distinguer consistait à faire construire un immeuble dans l’Eixample qui était en train de s’urbaniser. Ils le voyaient alors comme un signe de distinction.
Et le mouvement s’est étendu jusqu’aux institutions, qui elles-mêmes ont voulu faire construire certains bâtiments de type moderniste : l’Hôpital de Sant Pau, de Domènech i Montaner, ou le temple de la Sagrada Família, de Gaudí.

Qu’est-ce que le modernisme ?

Le Modernisme veut en finir avec les formes du passé et créer un art nouveau. L’architecture moderniste est un renouvellement des formes inspirées de la nature, l’utilisation de nouveaux matériaux et un sentiment national. Ce mouvement culturel a imprégné tous les arts et prétendait récupérer la culture catalane et moderniser le pays. le modernisme a su combiné l’emploi de nouveaux matériaux avec une profonde revendication des métiers et des éléments traditionnels des arts appliqués: ébénisterie, fer forgé, vitraux, céramique.


Il est difficile de ne pas inclure dans les beautés du modernisme à Barcelone, les meubles, les vitraux de couleurs ceints de plomb, les fers forgés, les céramiques, les mosaïques, les bijoux ou les sculptures.
Le modernisme à Barcelone, n’est pas seulement un courant esthétique. L’introduction de meilleures conditions domestiques, telles que les baignoires et les lavabos, des mosaïques dans les cuisines ont été proposés par de nombreux architectes modernistes.

En Catalogne, le modernisme est incarné par Lluís Domènech i Montaner, Josep Puig i Cadafalch et Antoni Gaudí. On peut citer également les peintres Santiago Rusiñol et Ramon Casas, les sculpteurs Eusebi Arnau et Josep Llimona, l’ébéniste Gaspar Homar, le concepteur de vitraux Lluís Rigalt…
Une avenue symbolise le modernisme à Barcelone : Le Passeig de Gracia. Les bourgeois catalans, en particulier les patrons les plus riches, veulent construire leur maison sur cette avenue et se distinguer. D’où la profusion de petits palais plus audacieux les uns que les autres.

Une balade pour découvrir le modernisme à Barcelone

Il est bien sûr impossible en quelques heures ou en quelques jours de repérer les innombrables constructions modernistes à Barcelone. Mais je vous propose une balade qui vous permet d’admirer quelques monuments modernistes à Barcelone, en découvrant des architectes différents de Gaudi. La balade démarre de la place de Catalunya, et se termine non loin du Passeig de Gracia.
En fonction de vos envies, vous pouvez visiter l’intérieur des bâtiments, ou admirer uniquement les façades.

1 – Le café Els Quatre Gats

Le café restaurant Els Quatre Gats est situé au rez-de-chaussée de la Casa Martí, le premier bâtiment conçu par Josep Puig i Cadafalch dans la rue Montsió près du centre de Barcelone. La maison est de style néo-gothique avec des arcs brisés et moderniste par l’usage des divers arts appliqués tels que le fer forgé et la céramique. Le bar a gardé la rampe céramique, pierre encadrée les portes d’accès aux différents espaces et la barre originale recouverte de motifs floraux et géométriques en céramique
Ce bar est resté célèbre à Barcelone, car les artistes modernistes comme Picasso, Casas, Rusiñol ou Nonell s’y retrouvaient, s’enivraient et trouvaient ici l’inspiration pour leurs œuvres. Els Quatre Gats a accueilli la première exposition de Pablo Picasso.
Els Quatre Gats , Carrer Montsió nº 3. Josep Puig i Cadafalch,

2 – Le Palais de la musique catalane – Palau de la Música Catalana

Le Palais de la musique catalane (Palau de la Música Catalana), dédié à la gloire de la musique catalane, est un modèle du modernisme catalan construit entre 1905 et 1908 par l’architecte Lluís Domènech i Montaner. En 1997, il a été déclaré Site du patrimoine mondial par l’UNESCO.
La façade de la rue Saint-Pierre et de la rue Amadeu Vives est remarquable. Les meilleurs sculpteurs et mosaïstes de l’époque ont contribué à la construction et à la décoration du monument. On trouve des sculptures et des galeries qui s’ouvrent sur des arcs, avec des colonnes de briques rouges et recouvertes de céramiques. Le balcon au premier étage compte quatorze colonnes groupées par deux, elles aussi couvertes de mosaïques aux motifs variés et au deuxième étage, les colonnes sont décorées par des bustes. Cette façade est inoubliable.


Mais que dire de la salle de concert du palais de la musique catalane, époustouflante une sublime coupole de vitraux, œuvre d’Antoni Rigalt i Blanch,qui amène la lumière naturelle. La salle de concert rassemble tous les arts décoratifs: sculpture, mosaïque, verre et fer forgé. Un must à visiter à Barcelone. La salle possèe une capacité de plus de 2 000 personnes et l’acoustique de l’auditorium y est remarquable.
Palau de la Música Catalana Carrer Sant Francesc de Paula nº 2.
Architecte : Lluís Domènech i Montaner

 

3 – Casa Pascual and Casa Pons

De reout sur la place de catalaogne, on commence la remontée du passeig de Gracia.
Les deux maisons jumelles, Casa Pascual and Casa Pons sont sur un site clé de la ville qui relie la vieille ville au quartier de l’Eixample, symbole de la ville moderniste. La conception de ces deux bâtiments est due à Enric Sagnier i Villavecchia, l’un des architectes les plus prolifiques du modernisme.
Chaque coin des bâtiments est souligné avec des tours, mais l’intérêt principal est à l’intérieur: vitraux de verre représentant un des personnages médiévaux, escalier avec des ornements sculpturaux et des lampes en fer et en verre.
Casa Pascual and Casa Pons, Passeig de Gràcia nº 2-4.
Architecte : Enric Sagnier i Villavecchia
Ne se visitent pas

4 – Casa Antoni Rocamora

Groupe de maisons conçu par les frères Bassegoda entre 1911 et 1913. Qui présente un répertoire gothique et des influences françaises, comme les quatre coupoles qui harmonisent la façade.
Casa Antoni Rocamora : Passeig de Gràcia nº 14-20.
Architectes, Jacint i Bonaventura Bassegoda
Ne se visite pas
modernisme à Barcelone - Casa Antoni Rocamora

 5 – Casa Malagrida

Un bâtiment représentatif du style Manoir urbain ou ‘palauet’. Son propriétaire était un industriel du tissu, revenu des Amériques (indians ou indianos). La composition ordonnée de la façade et surtout le style mansard de la coupole, révele une influence française.
Casa Malagrida, Passeig de Gràcia nº 27.
Architecte :Joaquim Codina
Ne se visite pas

6 – La Casa Lleó i Morera dans l’ilot de la discorde

C’est la première maison de l’ilot de la discorde (manzana de la discordia), avec la Casa Amatller et la casa Battlo .
Par référence à un épisode de la mythologie grecque, les barcelonais souhaitaient exprimer leur choix, de la plus belle des trois maisons qui compose ce petit bout de rue. Choix difficile tant les styles et les réalisations des trois architectes sont différents.
La Casa Lleó i Morera est l’un des plus beaux et des plus intéressants bâtiments de Barcelone. En se basant sur un dessin typique pour la construction de maisons, Domènech i Montaner a entrepris un exercice de composition avec les deux façades inégales, en les ordonnant et en les animant avec un style totalement moderniste. Il y a partout des allusions au nom de la famille propriétaire de la maison, représentant la fleur de murier. Mais le modernisme éclate à l’intérieur : vitraux et mosaïques, céramique et sculpture en bois et en marbre. Les différents arts modernistes appliqués, ont été façonnés par les meilleurs artistes et artisans de Barcelone, Eusebi Arnau, Alfons Juyol, Gaspar Homar, Lluís Bru, etc

modernisme à Barcelone - casa leo morera

Casa Lleó i Morera, Passeig de Gràcia, 35 – 08008 Barcelone
Architecte : Domènech i Montaner

Visites

7 – La Casa Amatller de Josep Puig i Cadafalch

En 1898, le chocolatier Antoni Amatller demande un bâtiment à Josep Puig i Cadafalch pour y établir sa résidence. L’architecte transforme ce simple immeuble d’appartements et en fait un petit palais pour une famille riche. L’impression de richesse et de puissance est accentuée par les volets du balcon et par le couronnement du bâtiment, inspiré des maisons des Pays-Bas, rehaussé d’un revêtement de carreaux de céramique. Puig i Cadafalch montre ici sa fascination pour l’architecture nordique, son talent et l’utilisation sage des arts traditionnels, avec des sgraffites presque abstraits, des céramiques vitrées, du fer forgé, etc.

modernisme à Barcelone - casa amatller

Casa Amatller, Passeig de Gràcia nº 41
Architecte : Puig i Cadafalch

Visites

8 – La Casa Batlló d’Antoni Gaudi

La casa Batllo de Gaudi est le troisième chef d’œuvre de l’ilot de la discorde, peut-être le batiment le plus fascinant de la ville. La façade est une des plus originales de Gaudi. La maison fut construite entre 1904 à 1906
La visite réserve au visiteur d’innombrables émotions par la découverte de pièces intérieures avec une recherche architecturale et d’une créativité hors normes. La cage d’escalier a été construite avec du revêtement en céramique émaillée qui varie de bleu foncé à presque blanc, par rapport à la hauteur, créant une homogénéité exceptionnelle de lumière et qui est totalement cohérente avec l’obsession de Gaudí pour l’utilisation de la lumière naturelle


Que dire des combles et du toit en mansarde sinueux qui rappelle la forme d’un dragon, fixé par la croix gaudinienne à quatre bras. Tous les détails de la maison sont issus de l’imagination du plus grands des architectes catalans.
L’édifice figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, est ouvert au public.
Casa battlo, 43 Passeig de Gràcia, architecte Antoni Gaudí i Cornet

les lampadaires moderniste du passeig de Gracia

La rue la plus importante de l’Eixample, le Passeig de Gràcia, a ses propres bancs et lampadaires modernistes. Les bancs sont faits à l’aide de tuiles cassées (trencadis) et les lampadaires en fer forgé. Pere Falqués, architecte municipal de l’époque, dessina ces éléments , devenus essentiels dans cette avenue moderniste.

9 – La casa Mila de Gaudi, un immanquable à Barcelone

La casa Mila, (maison Milà) a été surnommée ironiquement La Pedrera (carrière de pierre) par les détracteur de Gaudi. C’est un immeuble construit entre 1906 et 1910. Il s’agit pour certains de de l’immeuble d’appartements le plus innovant et le plus exceptionnel de Gaudí.
Sa façade présente des ondulations rythmiques formées par les balcons avec leurs formes organiques.
Le bâtiment n’est pas soutenu par des murs de soutènement, mais par des piliers et des poutres de fer qui permettent des planchers minces, et une liberté de conception et de répartition de l’espace totale.
Le dernier étage sous le toit est une succession spectaculaire d’arcs paraboliques.Le toit lui-même est inoubliable, avec des cheminées et des escaliers qui créent un monde surréaliste et fantastique. En plus, de la terrasse de la casa Mila, on a une vue fantastique sur Barcelone et ses monuments les plus célèbres : la Sagrada Familia, la colline de Montjuic, la tour Torre Agbar…
adresse : Casa Mila, Provença, 261, Barcelona

  • La visite de la casa Mila se déroule en trois parties :La terrasse de la Casa Mila, Un grenier devenu salle d’exposition, un appartement typique de Gaudi
  • Horaires de la casa Mila de Gaudi à Barcelone, du Lundi au dimanche de 9h à 20h
  • Prix et tarifs de la casa Mila de Gaudi : Adultes: €16.50, Etudiants: €14.85, enfants jusqu’à 6 ans : gratuit, enfants 7 – 12 ans: €8.25
  • https://www.lapedrera.com/en/la-pedrera-day

10 -le Palau Baró de Quadras

Le Palau Baró de Quadras est l’un des joyaux modernistes de Barcelone, classé Monument Historique Artistique d’Intérêt National depuis 1976, à mi-chemin entre La Pedrera et la Casa de les Punxes. A l’intérieur, éléments sculpturaux gothiques, profusion de céramiques et influence de l’architecture islamique. On y retrouve beaucoup d’éléments modernistes : riche décoration de l’escalier, vitraux et mosaïques. Une partie des entrées du Palau Baró de Quadras ont été récemment restauré.

Palau Baró de Quadras, Avinguda Diagonal nº 373. J. Puig i Cadafalch

 

11 -Casa Comalat

Cette maison se caractérise par ses deux façades, sur l’Avinguda Diagonal et sur la rue de Còrsega, de l’autre côté du bâtiment. La façade principale est de style rococo et prétentieux, en harmonie avec le statut des propriétaires.

L’autre façade est une grande galerie ondulée avec un système de fermeture complexe utilisant des persiennes et de belle finitions en céramique. Une audace de l’architecture moderniste.

Casa Comalat. Avinguda Diagonal nº 442 / Carrer Còrsega nº 316.
Architecte Salvador Valeri,

Ne se visite pas.

12 – Casa de les Punxes

La Casa de les Punxes à Barcelone un musée Puig i Cadafalch. La Casa de les Punxes a été déclaré monument historique national en 1975.C’est un des bâtiments les plus emblématiques du modernisme à Barcelone. C’est un immeuble d’appartements qui imite la forme des châteaux médiévaux. Le toit conique des tours, en pointe, lui a fourni le nom populaire de l’immeuble, “Casa de les punxes” ou Maison des pointes. La décoration florale des galeries de pierre et des balcons est typique du modenisme à Barcelone.

Casa de les Punxes, Avinguda Diagonal nº 416-420,  J. Puig i Cadafalch,

Carte de la balade du modernisme à Barcelone

Pour aller plus loin sur le modernisme à Barcelone

Ensuite votre parcours pourra se continuer vers la Sagrada Familia et/ou l’Hôpital Sant Pau, deux monuments du modernisme à Barcelone, qui sont classés au patrimoine de l’UNESCO.
Attention, ces monuments réclament un demi journée de visite à eux seuls.

Il y a également le Musée du modernisme.
Balmes, 48, 08007 Barcelona
[email protected], Tel. +34 932722896, Fax +34 932724276

Enfin, le site indispensable sur le modernisme catalan : http://www.rutadelmodernisme.com/default.aspx?Idioma=fr

Balade découverte du modernisme à Barcelone
Cet article vous a plu? Notez-le

Amateur de soleil et de criques. J’aime les balades le long de la mer méditérannée, la gastronomie catalane, la plongée sous-marine, les photos et les oiseaux dans les rizières de Pals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *