Aiguablava à Begur. Ce nom fait rêver les afficionados de la Costa Brava. La plage mérite une visite. Entourée d’un paysage splendide, la plage d’Aiguablava est l’un des plus beaux sites de Begur, mais aussi de La Costa Brava, voire d’Espagne selon certains sites.  

Plage Begur Aiguablava

Plage Begur Aiguablava

Il faut dire que le site est d’une beauté incomparable, avec ses falaises et ses pins, et les eaux cristallines, qui font de cette crique l’une des plus caractéristique de la Costa Brava. Comme son nom l’indique, la plage d’Aiguablava (eau bleue) est l’une des destinations les plus spectaculaires de la Costa Brava. Une crique de sable fin et doré avec des fonds marins bleutés et peu profonds. Située tout près du port de Fornells, et au pied de l’hôtel Parador Aiguablava à Begur, c’est la dernière plage du village de Begur vers le sud. Elle est facile d’accès et possède même un petit parking (payant en été) en arrière. 

 

Vous trouverez les services suivants : douche, locations de pédalos, club de plongée et le restaurant Toc al Mar, réputé et doté d’une vue imprenable, où vous pourrez profiter une délicieuse langouste, de crevettes de Palamós ou du riz noir de l’Empordà. 

Plage Begur Aiguablava

Vous pourrez admirer la plage entourée de végétation, avec une vue spectaculaire qui vous permettra de contempler le cap de Begur au loin et les montagnes de Begur qui entourent le village.  

Plage Begur Aiguablava

Le  chemin de ronde part à droite de la plage. Il est protégé par l’ombre des pins et une barrière en bois. Quel bonheur d’y contempler la couleur bleue intense de la Méditerranée! Vous pouvez rejoindre, en longeant la mer, le port de Fornells. C’est une balade splendide et très accessible (quelques marches tout de même). 

Plage Begur Aiguablava

Attention, en été, sa taille modeste (environ 40 x 80 mètres) et sa réputation, font de la crique d’ Aiguablava à Begur un des plus fréquenté de la région. Le sable sera réservé aux lève-tôt. 

 

Aiguablava à Begur, une histoire millénaire 

Pendant l’époque romaine, la baie d’Aiguablava a été un port naturel, où les navires étaient en escale. Certains d’entre eux ont coulé, et on a retrouvé les traces de trois navires. Les travaux du centre d’archéologie sous-marine de Catalogne, ont permis de mettre au jour de nombreux objets, dont des amphores. Certaines sont uniques. Elles datent de la fin du IIe siècle et ce qui est exceptionnel, est qu’elles ont conservé pendant 2000 ans l’inscription de leur contenu, les mots « oleum dulce » (un type particulier de l’huile utilisée pour la cuisson ou le chauffage d’aliment). C’est la première fois au monde que l’on a un lien entre le contenu et une inscription sur un contenant, qui permet de comprendre la nature du produit qui était présent dans ce type d’amphore.  

amphore d'aiguablava

Aujourd’hui, une douzaine de répliques d’amphores romaines ont été immergés dans la zone de bain pour présenter le patrimoine archéologique de la crique d’ Aiguablava à Begur. Ce sont des reproductions d’amphores de l’époque antique, qu’on peut voir facilement immergées entre 4 et 6 mètres de profondeur.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.