Ratafia catalan, la liqueur de la Costa Brava et des Pyrénées catalanes

Dans un verre de ratafia catalan, on peut gouter un paysage. Un paysage de collines et montagne, un paysage d’automne, un paysage d’herbes folles printanières. Le ratafia catalan est une liqueur à base de plantes traditionnelles et d’autres ingrédients, qu’on peut presque tous trouver au bord des chemins.

ratafia catalan

Le ratafia est une liqueur obtenue par macération de fruits, d’herbes, de racines, dans de l’alcool ou de l’alcoll d’anis. Il existe beaucoup de recettes de ratafia, certaines élaborées à partir d’un seul un ingrédient, un fruit, une fleur ou une herbe spécifique, mais la plupart des recettes utilisent des ingrédients locaux, des plantes qu’on trouve dans la région de production.

Le ratafia catalan, liqueur de noix vertes

Le ratafia catalan est élaboré en suivant un rituel méticuleux et traditionnel. On lui prête des propriétés médicinales et digestives. Il est préparé à partir d’une formule complexe d’herbes, de plantes et de fruits, où prédomine toujours la noix verte et fraiche. La noix verte est récoltée aux environs de la Sant Jean (fin Juin), ou elle présente des conditions optimales. La noix verte donne au ratafia sa couleur et une amertume caractéristique. À cette macération initiale, on ajoute du sirop de sucre pour terminer la transformation en une délicieuse liqueur.


Les recettes font souvent partie des patrimoines familiaux et se transmettent de génération en génération. L’art du ratafia est souvent proche de l’alchimie. L’élaboration du ratafia demande non seulement une formule, une recette appréciée, mais aussi un savoir-faire, qui permet la juste extraction des saveurs et l’équilibre des arômes des différents composants.
La teneur en alcool de la préparation finale oscille entre 22 et 35 degré. La macération des noix et des ingrédients aromatiques dure plus de deux mois. Les recettes difèrent par la variété des plantes aromatiques, avec certains producteurs qui en mettent plus de 50. On trouve généralement de la camomille, de la cannelle, de l’anis, de l’origan, verveine, fenouil,… Tout un mélange de parfums !
ratafia catalan

À la fin de la macération, le ratafia catalan est filtré et on rajoute le sucre. Le taux de sucre a considérablement diminué avec les années. Aujourd’hui on ajoute entre 200 et 300 grammes de sucre par litre pour obtenir de la liqueur de Ratafia surfine. Ensuite, on le laisse vieillir un certain temps, en fonction de la recette, dans des tonneaux de bois. En général, la boisson est prête à la consommation à partir de Noël, avec modération bien sûr.

En catalogne, les zones de production sont très variées : Ripollès, Alt Urgell, Empordà, Pallars Jussà, Bages.
Traditionnellement, le ratafia se consomme comme un digestif, à la fin du repas.
Il existe une confrérie du ratafia, qui défend la production traditionelle.
http://confrariaratafia.cat/que-es-la-ratafia/
Marques connues de ratafia :
Le ratafia Portet, le plus ancien des pyrénées, avec une distillerie qui fabrique à Pobla del Segur la liqueur depuis 1884, est aromatisé aux plantes des montagnes environantes.
Le ratafia Russet, fabriqué à Olot dans la garrotxa, que l’on trouve chez les cavistes de la Costa Brava.
http://www.russet.cat/04_francais/12_laratafia_fr/idx_laratafia_fr.php

 

ratafia catalan

Ratafia catalan, la liqueur de la Costa Brava et des Pyrénées catalanes
Cet article vous a plu? Notez-le

Amateur de soleil et de criques. J’aime les balades le long de la mer méditérannée, la gastronomie catalane, la plongée sous-marine, les photos et les oiseaux dans les rizières de Pals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *