Nouvelle règlementation pour les centres de plongée des iles Medes

Le processus pour une nouvelle règlementation pour les centres de plongée des iles Medes est lancé

Le ministère du Territoire et de la Durabilité de la Generalitat de Catalogne a annoncé Jeudi 01 mars 2018, le lancement d’une consultation publique pour recueillir les avis et déterminer les critères qui doivent être pris en compte, lorsqu’il s’agit d’autoriser quels centres seront en mesure de travailler à l’avenir dans la réserve marine des îles Medes à L’Estartit.

parc naturel du Montgri, des îles Medes et du Baix Ter

Ce processus pour une nouvelle règlementation pour les centres de plongée des iles Medes recommence … 14 ans( !) après la fin de la dernière concession, a expliqué le président de l’association des centres de plongée Costa Brava, (lui-même opérateur dans les îles Medes), Genís Dalmau.

Nouvelle règlementation pour les centres de plongée des iles Medes
Depuis 14 ans, les entreprises qui opèrent dans les îles Medes le font avec une accréditation temporaire d’une année. Selon M. Dalmau, le fait que le processus de concession n’ait pas été réalisé a limité les possibilités des centres de plongée de réaliser des investissements importants – comme changer de bateau, ce qui coute au minimum 300.000 euros – puisqu’ils n’avaient pas la sécurité pour continuer à fonctionner dans les îles Medes l’année suivante. M. Dalmau espère que les futures concessions seront à plus long terme, pour permettre aux entreprises d’investir.
Il a également déclaré que, lors de la définition des concessions, il faudrait tenir compte du fait que de nombreux clients réservent des plongées d’un an sur l’autre.

Les centres de plongée des iles Medes à l’Estartit

Plongée aux iles Medes : tous les sites, les cartes

Limitation annuelle du nombre de plongées

La Nouvelle règlementation pour les centres de plongée des iles Medes intervient après le changement de gestion du régime d’utilisation de la réserve en novembre dernier, qui a modifié la façon de comptabiliser la limite de plongées: elles sont passées d’un quota quotidien de 400 à un nombre de 74 876 par an.
Ce nouveau mode de calcul a été fortement critiqué par les organisations environnementales, car elles pensent que la modification augmentera la pression sur les habitats des Mèdes, car avec le quota quotidien, il y avait environ 60 000 plongées par an. Il faut noter qu’en dehors de la saison estivale, les 400 plongées par jour ne seraient pas atteintes.
Elles seront désormais dépassées car les centres de plongée n’auront aucune restriction quotidienne, de sorte qu’au pic d’été, ils dépasseront probablement la limite établie dans l’ancien mode de gestion.

Une consultation citoyenne dans le processus d’élaboration du règlement

Une consultation préalable à la Nouvelle règlementation pour les centres de plongée des iles Medes a été ouverte par la Generalitat sur internet participa.gencat.cat.

Il y est expliqué que le Département de Territoire et de Développement Durable a lancé la consultation publique préalable, afin d’élaborer l’autorisation des centres de plongée des îles Medes.

carte des sites de plongées aux iles medes
Ce processus vise à assurer que la gestion des activités de plongée dans la zone de l’aire protégée des îles Medes se fasse à la fois dans le respect des principes de la concurrence et dans le respect de la gestion durable de l’aire protégée, en garantissant que les activités sont menées d’une manière compatible avec les valeurs et l’environnement qui sont protégées ». Ainsi, les «conditions d’obtention» des autorisations pour travailler sur la réservation seront précisées et les critères qui seront suivis pour distribuer les licences d’immersion entre les centres ayant obtenu l’autorisation.
La consultation est ouverte à tous et soulève deux questions pour promouvoir le débat:

  • Quels sont les aspects principaux à valoriser pour l’autorisation des centres? »
  • Doit on fixer des limites sur le nombre d’entreprises à autoriser? Si oui, quel nombre ?

La consultation est ouverte jusqu’au 8 mars et la volonté de la Generalitat est d’approuver l’ordre de régulation des centres de plongée en juin.

Aujourd’hui, il y a 19 opérateurs sur les îles Medes

M. Dalmau explique que jusqu’en 2004, six entreprises de L’Estartit opéraient dans les îles Medes comme une union temporaire d’entreprises sous concession.
Puis la concession a pris fin et, en attendant l’appel pour une nouvelle concession, la Generalitat a accordé des accréditations temporaires pour opérer dans les Medes à ces six entreprises. Six autres sont également autorisées à L’Estartit (mais avec de plus petits bateaux) et sept de l’extérieur de la ville, qui se répartissent sur les jours de la semaine.
Source : http://www.diaridegirona.cat/baix-emporda/2018/03/02/govern-regulara-centres-dimmersio-medes/898979.html

Amateur de soleil et de criques. J’aime les balades le long de la mer méditérannée, la gastronomie catalane, la plongée sous-marine, les photos et les oiseaux dans les rizières de Pals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *