Visiter Barcelone dans l’ombre de Zafon

Parcourir la ville en en se remémorant les pages de « l’ombre du vent », visiter Barcelone dans l’ombre de Zafon, retrouver les lieux, l’atmosphère, les passages secrets est une expérience très appréciée des lecteurs de la saga du « Cimetière des livres oubliés ». Partons ensemble parcourrir la vieille ville avec quelques passages du livre : « L’ombre du vent » de Carlos Ruis Zafon,Traduction de FRANÇOIS MASPERO, © Carlos Luis Zafón, 2001., © Éditions Grasset & Fasquelle, 2004, pour la traduction française. Titre original :LA SOMBRA DEL VIENTO, Editorial Planeta S.A., Barcelone, 2001.
Barcelone dans l’ombre de Zafon

Carlos Ruiz Zafon, un écrivain de Barcelone

Carlos Ruiz Zafon est l’écrivain espagnol vivant le plus lu au monde avec plus de 20 millions de livres vendus à ce jour. Et la majorité provient de la saga du « Cimetière des livres oubliés », lancée en 2001 par « l’Ombre du vent ». On y parcourt au fil des lignes la Barcelone des années 1950, mystérieuse, gothique, écrasée par le franquisme.

Je me souviens encore de ce petit matin où mon père m’emmena pour la première fois visiter le Cimetière des Livres Oubliés. Nous étions aux premiers jours de l’été 1945, et nous marchions dans les rues d’une Barcelone écrasée sous un ciel de cendre et un soleil fuligineux qui se répandait sur la ville comme une coulée de cuivre liquide…
Je vous propose un parcours dans le quartier gothique (barri Gotic) qui vous permet de passer par des lieux emblématiques du livre.

Barcelone-de-Zafon (6)

le barri Gotic de Daniel Sempere

Tout commence en bas des Ramblas, à la hauteur du Théâtre principal de Barcelone. Une arche (la dernière à gauche sur la phot, derrière le réverbère)  qui donne sur une rue sombre, Carrer de l’Arc del Teatre, la rue ou se trouve le mythique cimetière des livres oubliés. Le cimetière n’existe que dans l’imagination de Zafon et dans l’esprit des lecteurs. Mais c’est là que tout commence…

Barcelone dans l’ombre de Zafon

Quand nous avions passé le porche, les rues sommeillaient encore dans la brume et la rosée nocturne. Les réverbères des Ramblas dessinaient en tremblotant une avenue noyée de buée, le temps que la ville s’éveille et quitte son masque d’aquarelle. En arrivant dans la rue Arco del Teatro, nous nous aventurâmes dans la direction du Raval, sous l’arcade qui précédait une voûte de brouillard bleu. Je suivis mon père sur ce chemin étroit, plus cicatrice que rue, jusqu’à ce que le rayonnement des Ramblas disparaisse derrière nous. La clarté du petit jour s’infiltrait entre les balcons et les corniches en touches délicates de lumière oblique, sans parvenir jusqu’au sol. Mon père s’arrêta devant un portail en bois sculpté, noirci par le temps et l’humidité. Devant nous se dressait ce qui me parut être le squelette abandonné d’un hôtel particulier, ou d’un musée d’échos et d’ombres.
– Daniel, ce que tu vas voir aujourd’hui, tu ne dois en parler à personne.
[…]
– Bienvenue, Daniel, dans le Cimetière des Livres Oubliés.

Barcelone dans l’ombre de Zafon

Les Ramblas

C’est l’artère principale du Barcelone Gothique. Toujours présentes tout au long du récit, un axe principal de la  Barcelone dans l’ombre de Zafon.

Je remontai les Ramblas en courant, avec une seule pensée en tête :Clara

Jusqu’à la dernière phrase du livre

Bientôt, formes indistinctes, père et fils se confondent avec la foule des Ramblas, et leurs pas se perdent pour toujours dans l’ombre du vent.

Barcelone dans l’ombre de Zafon ramblas

Montée par la Plaza Réal, ou habite M. Barcelo et sa nièce Clara

On poursuit le périple en remontant un peu les ramblas, vers une célèbre place de Barcelone. La plaza real ou Plaça Reial. Clara, si fascinante pour Daniel, habite avec son oncle un appartement de la Plaza real. Cette belle place est toujours animée. Bordée d’arcades, elle possède des lampadaires dessinés par Gaudi.

Cette après-midi de brume et de crachin, Clara Barceló me vola le cœur, la respiration et le sommeil.
[…]
À sept heures tapantes, vêtu de mes plus beaux habits et répandant des effluves d’eau de Cologne Dandy pour Homme empruntée à mon père, je me présentai au domicile de M. Gustavo Barceló, prêt à faire mes débuts de lecteur mondain et d’habitué des salons. Le libraire et sa nièce partageaient un vaste appartement sur la Plaza Real. Une domestique en uniforme, portant coiffe et arborant une vague expression de légionnaire, m’ouvrit la porte avec une révérence, comme au théâtre.

Barcelone dans l’ombre de Zafon plaza reial

Place San Felipe Neri

Toujours en déambulant dans le Barri Gotic, dans « le labyrinthe de rues dont est tissé le quartier gothique » , on arrive sur une minuscule place, charmante, fraiche, si éloignée de la foule des Ramblas. La place San Felipe Neri est dans « l’ombre du vent », le lieu où habite Nuria Monfort.

Je décidai de tenter ma chance en rendant visite à Nuria Monfort, à supposer qu’elle soit encore vivante et habite toujours à l’adresse indiquée par son père. La place San Felipe Neri, cachée derrière les antiques murailles romaines, n’est qu’un simple répit dans le labyrinthe de rues dont est tissé le quartier gothique Les impacts de balles de mitrailleuses datant de la guerre criblaient les murs de l’église

Carrer Santa ana, la rue ou habite Daniel et son père.

Cette rue commence au niveau du marché de la Boqueria et permet de traverser le Barri Gotic, non loin de la Place de Catalogne.

Nous vivions, mon père et moi, dans un petit appartement de la rue Santa Ana, près de la place de l’église. L’appartement était situé juste au-dessus de la boutique de livres rares et d’occasion héritée de mon grand-père, un bazar enchanté que mon père comptait bien me transmettre un jour.

Barcelone dans l’ombre de Zafon carrer santa anna Barcelone-de-Zafon (8)

Via Laietana

C’est une grande rue qui est parallèle aux Ramblas, et dans le livre le lieu du commissariat (très important dans cette période franquiste) de la rue Layetana et de la poste.
Elle marque une frontière du quartier gothique et de la Barcelone dans l’ombre de Zafon.

Je ne me mêle pas de politique. Mais je puis vous dire qu’après l’avoir descendu de scène à coups de bottes bien ajustés, ils l’ont conduit au commissariat de la rue Layetana

Els Quatre Gats

Haut lieu de la vie culturelle à Barcelone au début du 20ème siècle, Els Quatre Gats est un café mythique à Barcelone.

Els Quatre Gats, à une portée de lance-pierres de chez nous, était un des endroits de Barcelone que je préférais. C’était là que mes parents s’étaient connus en 1932, et j’attribuais en partie mon billet de passage en ce monde au charme de ce vieux café. Des dragons de pierre gardaient l’entrée rencognée dans un carrefour sombre, et ses becs de gaz figeaient le temps et les souvenirs. A l’intérieur, les gens se diluaient dans les échos d’autres époques. Des comptables, des rêveurs et des génies en partageaient leur table avec les fantômes de Pablo Picasso, Isaac Albeniz, Federico García Lorca ou Salvador Dali. Là, le premier venu pouvait se sentir pendant quelques instants une figure historique pour le prix d’un panaché.

Els Quatre Gats à Barcelone (1)

Barcelone dans l’ombre de Zafon, en visite guidée

Si vous préférer visiter la Barcelone de Zafon en visite guidée voici une proposition en anglais et en espagnol. Une façon originale et insolite de découvrir Barcelone et de revivre quelques instants l´intrigue de Carlos Zafón.

https://www.getyourguide.fr/barcelone-l45/barcelone-visite-a-pied-l-ombre-du-vent-t2249/

C’est ici que se termine notre périple dans le Barri Gotic. Tout au long de la saga, l’ensemble de ville sert d’écrin aux aventures des personnages. Plus loin, je vous donne en lien un certain nombre de sites internet qui permettront aux plus fervents admirateurs de la saga du cimetière des livres oubliés de Carlos Ruiz Zafon, de retrouver d’autres lieux comme Montjuic et le Tibidabo. PLus la carte “Barcelone dans l’ombre de Zafon” des sites présentés.

Juste un dernier conseil : écoutez la ville, vous entendrez sûrement les cloches de santa Maria del Mar sonner, comme si souvent dans la Barcelone dans l’ombre de Zafon.

La carte de Barcelone dans l’ombre de Zafon

Pour aller plus loin dans la visite de Barcelone dans l’ombre de Zafon

Autres cartes :
https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=zRi0uvuZ3jFo.ke99Ra_lQKs0
http://www.carlosruizzafon.co.uk/shadow-wind-walk/
http://lecturile-emei.blogspot.fr/2015/05/pe-urmele-personajelor-lui-carlos-ruiz.html
http://www.azquotes.com/quote/1201142

Un super site avec une liste exhaustive des lieux et une carte pour vous permettre de les repérer dans Barcelone :
http://visiterbarcelone.wordpress.com/2011/04/09/zafon-l%C2%B4ombre-du-vent/

Visiter Barcelone dans l’ombre de Zafon
Cet article vous a plu? Notez-le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *