Préserver la diversité naturelle du parc d’Aiguamolls d’Emporda

La diversité naturelle du parc d’Aiguamolls d’Emporda en danger

Les prédateurs sont un des principaux problèmes pour la diversité naturelle du parc d’Aiguamolls d’Emporda. Le sanglier ou les espèces exotiques envahissantes telles que le vison d’Amérique sont responsables, du moins en partie, de la spectaculaire chute de populations de certains oiseaux dans les marais (aiguamolls) de l’Empordà, en particulier la poule d’eau et la foulque.IMG_9347

La foulque, un oiseau noir avec barbillons blancs, a fortement diminué,indique la direction du parc. Il y a quelques années, le parc abritait 700 foulques tandis qu’en 2013 il n’y avait plus que 30. On soupçonne les visons et les sangliers, qui se sont beaucoup reproduit ces dernières années, d’être devenus un sérieux problème pour la population de cet oiseau. La foulque macroule est selon toutes les études d’experts, une victime claire du vison d’Amérique qui peut avaler plus de 60 œufs par an.

sanglier à port-lligat
Le sanglier est l’une des deux espèces d’ongulés présents dans la zone. Au cours des dernières décennies, il a connu une croissance importante et cette augmentation provoque des dommages aux cultures et aux oiseaux sauvages, démontrée par une étude sur 142 estomacs de sangliers abattus.
En 1994, sommet de la présence animale dans le parc, on a recensé 25 000 oiseaux de la famille des canards, dont 16 400 étaient des canards colverts. En hiver, le recensement de la faune sauvage se fait entre les 10 et 20 Janvier. EN 2014, le recensement donnait avec 10 600 unités, dont environ 6 800 étaient des colverts.

Aiguamolls d'emporda

Chasser et réguler pour préserver la diversité naturelle

Cette spectaculaire chute des effectifs nécessite de prendre des mesures et faire des contrôles de population sur ces prédateurs inopportuns. Aussi la direction prend des mesures radicales contre les espèces. « Le vison d’amérique est une espèce très agressive et carnivore, qui provoque des dommages important en gobant de œufs et en tuant les canards. Le but du parc est de contrôler, car l’éradication est considérée comme impossible. En 2013 on a capturé 80 visons dans le Parc d’Aiguamolls d’Emporda contre seulement 64 en 2014. » La direction du parc espère que la diminution des prises marque aussi une diminution de la présence du vison.

IMG_9335
Préserver la diversité naturelle du parc d’Aiguamolls d’Emporda passe par ces phases d’éradication des envahisseurs.
Pour les amoureux de la nature, rappelons que la découverte du parc d’Aiguamolls d’Emporda est un enchantement, le parc abritant de très nombreuse espèces nicheuses et migratrices. À vos jumelles !

Préserver la diversité naturelle du parc d’Aiguamolls d’Emporda
Cet article vous a plu? Notez-le

Amateur de soleil et de criques. J’aime les balades le long de la mer méditérannée, la gastronomie catalane, la plongée sous-marine, les photos et les oiseaux dans les rizières de Pals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *