Visite de la maison-musée Dali à Cadaques Portlligat, entre ciel et mer.

Visiter la maison-musée Dali à Cadaques Portlligat, permet de mieux approcher l’œuvre du maitre catalan. Salvador Dali est sans contestes un des plus grands artistes peintre du XXème siècle. Son œuvre est très marquée par les lieux qu’il a fréquentés tout au long de sa vie, à savoir la côte sauvage du Cap de Creus et de Cadaques où il a décidé d’établir sa demeure.

maison-musée Dali à Cadaques Portlligat

Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat : son atelier, sa maison et son refuge

Dali, né à Figueras

fréquentait Cadaques dès son enfance, car sa famille y possédait une maison de vacances.
En 1930, toujours aussi fasciné par le paysage sauvage, la lumière et l’isolement des lieux, Salvador Dali s’est installé dans une petite maison de pêcheurs de Portlligat, une crique un peu isolé de Cadaques.
Le peintre a occupé sa maison de Cadaques Portlligat jusqu’à la mort de Gala en 1982, date à laquelle il s’est installé au Château de Púbol, ne la délaissant uniquement que lors de ses voyages à Paris et pendant les heures difficiles de la guerre civile et de la seconde guerre mondiale.
maison-musée Dali à Cadaques Portlligat

Portlligat, l’ermitage ultime de Dali

Ce qui frappe d’abord à l’arrivée à Portlligat, c’est l’isolement du village. On se croirait au bout du monde. Peu de maisons, des collines nues, un paysage très minéral, balayé par les vents tempétueux, une atmosphère géologique. Dali, qui avait pour cet endroit un lien quasi viscéral, a trouvé ici l’écrin idéal pour le développement de son génie créatif : proximité avec la mer et les rochers du cap de Creus, lumière extraordinaire de la Costa Brava, ancrage dans ses racines catalanes.

maison-musée Dali à Cadaques Portlligat

Portlligat, symbole d’une vie d’ascétisme et de solitude… C’est là que j’ai appris à m’appauvrir, à limiter et limer ma pensée pour qu’elle devienne aussi coupante qu’une hache. Vie dure, sans métaphore ni alcool, vie teintée d’une lueur d’éternité. »

Salvador Dali, Cadaques 1958

Une accumulation de petites maisons

Ayant acheté une première maison, Dali et Gala vont petit à petit la faire grandir, en incorporant les maisons attenantes. Dali voyait sa maison comme « comme une véritable structure biologique ». Les modifications et agrandissements successifs, ont donné forme à une structure labyrinthique à l’ensemble. C’est un ensemble de petits espaces, imbriqués les uns dans les autres, reliés par des corridors, des couloirs et des escaliers.

Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat - la chanbre de Gala

Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat les fourches

La visite de la Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat

La visite de la maison est un régal. Le goût de Dali et de Gala pour le kitch, la provocation permanente et les délires de Dali, en font un lieu hors du commun, qui nous surprend sans cesse, nous menant de surprise en découverte.
La visite de la maison est aujourd’hui particulièrement chaleureuse car on y retrouve intacts la décoration, ainsi que les multiples objets ayant appartenu aux Dali: bibelots, fleurs séchées, tapisseries, meubles anciens, peluches ou animaux empaillés.
Toute la décoration de cette demeure est originale, insolite, hors du commun. Elle témoigne des obsessions et des souvenirs de ses propriétaires. C’est peu de dire que l’esprit des maîtres des lieux plane toujours sur cette maison.

La décoration de la maison est surprenante, extraordinaire. L’adjectivation exacte serait peut-être : Jamais vue. Je ne crois pas qu’il existe une semblable dans ce pays ou nulle part ailleurs Josep Pla, Obras de museo, 1981 , Source : www.salvador-Dali.org

Premières pièces, premiers étonnements

La visite actuelle commence par le vestibule de l’ours, où on est accueilli par un … ours blanc empaillé, qui servait de porte cannes et par un mythique canapé-lèvres dessiné par Dali, d’après la forme de la bouche de l’actrice américaine Mae West. On capte tout de suite l’atmosphère générale des lieux. La visite se poursuit par la cuisine et la bibliothèque avec les cygnes que Gala aimait alimenter au bord de l’eau (désormais empaillés), qui forment le noyau historique de la maison.

Les pièces intimes

La chambre de gala et Dali est la seule chambre de Portlligat. Le couple recevait beaucoup, mais personne ne dormait à Portlligat. La chambre est une immense pièce dont les fenêtres donnent sur la baie. Dali s’était fait installer un système de miroirs lui permettant d’assister au lever du soleil depuis le lit. Plus loin on passe dans la pièce des placards. Ce dressing a été décoré par Gala. Elle y a affiché de nombreuses coupures de presse et des photos de Dali et d’elle, des portraits et des photos de groupe avec des personnalités du monde de l’art. Enfin l’alcôve de gala, la chambre ronde mystérieuse, son samovar et avec son écho parfait.

Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat - la pièce ronde

L’atelier du maitre catalan

Dans l’atelier, le temps semble suspendu. On trouve ici des objets quotidiens. Et sur le chevalet mobile qui permettait à Dali de manipuler les toiles lorsqu’il travaillait sur une très grande peinture, trône l’œuvre que Dali laissa inachevée le jour où il déserta Portlligat, à la mort de Gala, en 1982. Sous un escalier, une étroite réserve renferme, minutieusement rangés, les matériaux et les instruments de travail du peintre. Au dessus, se trouve la chambre des modèles remplie par une accumulation d’objets : oursins, bustes, portraits de moustachus célèbres, …

Portlligat est le lieu de mes réalisations. C’est l’endroit parfait pour mon travail. Tout se met en place pour qu’il en soit ainsi: le temps passe plus lentement et chaque heure possède sa juste dimension. Il y a une tranquillité géologique: c’est un cas planétaire unique ».
Salvador Dali

Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat - l'atelier

Les terrasses, ouverture sur la nature

L’extérieur de cette grande maison blanche surmontée d’œufs monumentaux couronnant la toiture, est tout aussi pittoresque que l’intérieur. Il fait d’une succession de terrasses dominant la mer et d’une oliveraie dans lequel est couché «Le Christ aux déchets », une sculpture créée avec des débris rejetés sur la plage.
La tour des marmites est une petite structure que Dali utilisait comme atelier secondaire, particulièrement pour y réaliser des sculptures et des représentations artistiques. Les objets de terre cuite troués et incrustés sur le mur extérieur provoquent un écho lorsque souffle la tramontane. À l’intérieur, on y trouve un vieux piano un des projections audiovisuelles.
Enfin, à l’arrière de la maison, dans le patio, Dali s’est fait construire sa célèbre piscine phallique débouchant sur un salon d’été arabisant et totalement kitsch avec ses animaux empaillés, son mur de plaques Pirelli, son bonhomme Michelin et sa cabine téléphonique. Le canapé Mae West rose complète cet espace, devenu célèbre bien au-delà des murs blanchis à chaux de la Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat.

Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat - la piscine les lèvres canapé

Infos Pratiques pour visiter la maison-musée Dali à Cadaques Portlligat

Aujourd’hui, Portlligat est le musée Dali de Cadaques. Ouvert toute l’année, sauf du 6 janvier au 9 février. Important ! La visite de la Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat a lieu par groupes restreints (maximum 8 personnes), qui entrent à 10 minutes d’intervalle, à partir de l’heure d’ouverture indiquée. Pour visiter la maison, il est indispensable de réserver à l’avance.

La réservation peut être effectuée sur le site Web, par téléphone au +34 972 25 10 15 ou par e-mail à l’adresse : [email protected]

Reservation obligatoires : https://www.salvador-Dali.org/serveis/fr_entrades.html

Casa Museu Salvador Dali, 17488 Portlligat. Infos : www.salvador-Dali.org (visite uniquement sur réservation).

Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat - la piscine

Vidéo de Dali à Cadaques Portlligat

Entretien avec Salvador DALI dans sa maison de Portlligat

Entretien-portrait de l’artiste surréaliste Salvador DALI, réalisé dans sa maison de Portlligat, Cadaques, sur la Costa Brava espagnole. Dans la première partie du documentaire, DALI est filmé en nombreux plans illustrant son univers artistique. On le voit au milieu de ses oeuvres, dans différentes pièces de la maison, dans le jardin avec sa femme GALA et un jeune modèle américain supposé incarner DALI jeune dans un film à venir, au bord de la mer bordée d’oliviers.
Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat (3)
La deuxième partie du documentaire est un entretien avec le peintre, en situation dans le jardin de la Maison-musée Dali à Cadaques Portlligat. Il parle des touristes qui viennent au village de Cadaques, et des perruques qu’il porte, avec lesquelles il compte remplacer ses moustaches. Puis il explique le phénomène du moiré issu du cosmos, et le lien du moiré avec le LSD et la mescaline. Interrogé sur le village de Cadaques qui a attiré les surréalistes, Dali revient sur sa paranoïa, folie qui a elle-même attiré les autres membres du groupe surréaliste. Enfin, il évoque sa rencontre miraculeuse avec sa femme GALA qui l’a équilibré.

INA

Carte de situation de la maison de Dali et Gala à Cadaques Portlligat

Amateur de soleil et de criques. J’aime les balades le long de la mer méditérannée, la gastronomie catalane, la plongée sous-marine, les photos et les oiseaux dans les rizières de Pals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *