Le port de Sant Feliu de Guixols favorise la biodiversité, car, au-delà des bateaux, les ports maritimes sont des espaces riches en biodiversité. Sous les quais et entre les coques des bateaux se forme un habitat idéal pour les jeunes poissons, qui cherchent refuge et protection des prédateurs. Face à cette réalité souvent méconnue, le Club Nautique de Sant Feliu en collaboration avec la société Ecocean installera 15 Biohut® ou pépinières artificielles dans le but de « favoriser la biodiversité ». Le Club Nautique de Sant Feliu de Guíxols (Baix Empordà) est le premier port d’Espagne depuis ce novembre 2021 à avoir des Biohut®  dans les quais pour protéger les jeunes poissons des prédateurs.

Le port de Sant Feliu de Guixols favorise la biodiversité

Ces habitats artificiels encapsulés dans des cages permettent de favoriser la biodiversité qui existe dans ces zones, majoritairement avec des sardines, llises ou mollusques. Les « abris », à leur tour, finissent par générer de la nourriture pour ces poissons par la présence d’algues et bouclent la boucle. « Plus les petits poissons survivront, plus nous aurons de gros poissons », explique Maribel Vela, responsable du club. A partir du 18 novembre, il y en a quinze grands et quatre autres petits, qui serviront à sensibiliser les plus petits.

Une équipe de biologistes réalisera une étude annuelle pour évaluer son efficacité. Il existe actuellement 4 400 installations de ce type en Europe, la plupart en France.

Le port de Sant Feliu de Guixols favorise la biodiversité et est depuis longtemps engagé dans des initiatives liées à l’environnement et a maintenant décidé d’aller plus loin dans son engagement.

Les Biohut®  ont été installées dans trois quais du club. L’objectif de l’initiative est triple. D’une part, favoriser la biodiversité sur le territoire. D’autre part, étudier l’évolution des espèces et, enfin, sensibiliser les enfants d’âge scolaire. Afin de devenir un outil didactique, le Club Nautique formalisera fin 2022 plusieurs collaborations avec des écoles de la commune. Dans ce sens, deux petites pépinières seront placées afin qu’elles puissent être extraites de l’eau en toute sécurité et ainsi, montrer visuellement les habitats aux écoliers.

Ce système d’habitats artificiels donne refuge aux jeunes poissons et empêche que les espèces prédatrices de plus grande taille finissent par les manger. D’autre part, ils compensent les effets que les ports peuvent avoir sur les différentes espèces qui y vivent. Avec le temps, les Biohut®  se rempliront d’algues et donc de vie.

L’installation de ces dispositifs, qui a été réalisée par une équipe de plongeurs Ecocean, se fait à de faibles profondeurs et sous ces structures, sachant que les petits poissons se trouvent généralement en surface.

ECOCEAN équipe officiellement en #Biohut le 1er port catalan à San Felíu De Guixols, Cataluna, Spain ! c’est dans le cadre du concours du Pôle Mer Méditerranée Psamides Project que nous avons eu l’opportunité de travailler avec des ports en Espagne et en quelques mois, nous équipons de nurseries à poissons Biohut le 1er port… merci aux partenaires et au port de nous faire confiance.

Joan Lázaro, un expert de la pêche dans la région, précise que le port de Sant Feliu de Guixols a des caractéristiques très spécifiques. D’une part, il a les « espèces typiques qui existent dans les ports » mais il a aussi l’avantage d’être un port avec une profondeur de plus de 8 mètres et étant ouvert sur la mer, la vie marine n’est pas si anéantie « Ici, nous pouvons trouver beaucoup de petite vie, des invertébrés, des mollusques et des poissons comme des sardines ou des lisses », explique Joan Lázaro. Selon lui, ces Biohut®  permettront la « régénération des poissons » et d’autres espèces de la zone. « Ils ont une très grande surface de vie pour ces futurs juvéniles ».

Le succès de l’initiative a déjà été prouvé dans d’autres pays comme la France et le Danemark, où environ 80 espèces différentes ont été observées. Il existe actuellement 4 400 installations de ce type en Europe, la plupart en France. La responsable marketing d’Ecocean, Sabrine Palmieri, explique qu’en dehors de Sant Feliu de Guíxols, ils sont en pourparlers dans dix autres ports, pour la plupart catalans, pour installer ces systèmes.

Pour aller plus loin :

https://www.diaridegirona.cat/baix-emporda/2021/11/18/sant-feliu-port-peixos-alevins-59671138.html

https://www.tvcostabrava.com/maria-pages-/medi-ambient/sostenibilitat/el-club-nautic-sant-feliu-primer-de-lestat-en-acollir-vivers-per-protegir-peixos-alevins

https://monplaneta.cat/mediambient/sant-feliu-guixols-primer-port-habitats-artificials-protegir-peixos-38745/

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.