Begur Sa tuna, crique intime et sublime de la Costa Brava

Begur Sa Tuna, la mer de poche, crique hors du temps

Un de mes paysages préférés sur la Costa Brava est la petite crique de Begur Sa Tuna. Un grand rocher protège la petite crique et forme ce que Josep Pla appelait une mer de poche. Ici, tout rappelle l’histoire de la Costa Brava : les tours pour surveiller les pirates, les belles maisons des américains, le bateau de pêche au lamparo.

Begur Sa Tuna

Sa Tuna a une couleur particulière. Ici, on est un peu hors du temps, loin des fureurs des grosses stations de la côte, loin du centre du village de Begur, particulièrement animé les jours d’été. On entend le bruit des vagues, on profite des eaux cristallines.

plages begur sa tuna

Begur Sa Tuna est une très belle et très pittoresque crique de la côte de Begur. C’est un vieux village de pêcheur, blotti contre les falaises couvertes de pins, qui profite de la protection d’un gros rocher (S’Encalladora). Avec une profondeur de 16 à 18 mètres, on peut pratiquer le snorkelling dans ses eaux cristallines. Il faut bien sûr respecter les limites des mouillages des bateaux qui viennent chercher ici un abri des vents d’est et sud. Ce n’est peut-être pas l’endroit idéal pour les touristes qui aspirent à griller leurs corps au soleil sur un tapis de sable. La plage est faite de galets, et couverte des bateaux de pêcheurs. Mais le bain est si bon, juste magique. Surtout les jours de tramontane, où les bains ne sont pas aisés sur les autres plages de la Costa Brava. Ici, le rocher abrite le baigneur des vagues trop grosses.

begur sa tuna (1)

L’endroit est très apprécié des catalans. Sa Tuna n’est pas trop fréquentée hors saison, mais reste toujours vivante. Vous trouverez une petite plage de galet qui invite à la baignade dans la baie. L’endroit est magique. On a l’impression d’être au bout du monde. La petite taille de la crique (la plage ne fait que 80 mètres) et du village (trois restaurants et un hôtel, plus quelques maisons blanches de pêcheur), fait qu’on se sent privilégié et loin du tourisme de masse.

Le village est toujours fréquenté par les pêcheurs, et il n’est pas rare de voir des bateaux équipés pour la pêche au lamparo.

 

Profiter du chemin de ronde à Sa Tuna

Pour mieux profiter de la beauté de la crique de Sa Tuna, on peut utiliser le cami de ronda (chemin de ronde) qui passe à sa Tuna. Avec deux options :

  • Vers le roche de s’Encallardora, qui permet d’avoir une vue complète et en hauteur de la crique de Begur Sa tuna. Le chemin monte aussitôt à la sortie du village, et on atteint très facilement une passerelle qui offre des vues spectaculaires sur le Cap de Begur (on comprend là pourquoi Costa Brava veut dire côte sauvage), et la crique de Sa Tuna. Un quart d’heure ou une demi-heure aller-retour, suivant le point de retour choisi.

crique de Sa tuna Begur

 

begur sa tuna

Dautres photos de voyageurs : http://sosololo.eklablog.com/crique-de-sa-tuna-begur-espagne-a146646604

Le bon plan pour se garer à Begur Sa Tuna

C’est un bon plan pour visiter la crique de Begur Sa tuna en haute saison. Autant vous dire que la petite calanque n’est pas toujours accessible en voiture en saison et qu’il n’est pas vraiment facile de trouver un parking !!.

begur sa tuna (2)

Le bon plan à Sa tuna est de se garer avant le dernier virage, le dernier lacet. Une place sous les pins offre pas mal de places de parking. . Et il suffit de prendre le petit sentier juste en face, qui mène très rapidement sur la plage .[en rouge sur le plan]

plan begur sa tuna

cliquez pour grandir le plan

Si cet endroit en plein, ne descendez pas à Sa Tuna, vous allez passer tout votre temps coincé dans votre voiture. Essayez en dernier recours le parking d’Aiguafreda !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.