Castell Sant Esteve de la Fosca, une petite forteresse en bordure de mer

Les ruines du Castell Sant Esteve de la Fosca sont merveilleusement situées, sur un surplomb, entre la baie de La Fosca et la baie de S’Alguer, au nord de la municipalité de Palamós, le long du chemin de ronde (cami de ronda).
Des ruines, on peut contempler un paysage typiquement méditerranéen, avec des falaises surmontées de pins, dominant une mer bleu azur.



À l’est, on trouve les restes d’une tour rectangulaire, partiellement creusée dans la roche. Un peu plus loin, une muraille haute de 5 mètres, au nord de laquelle s’élève une tour rectangulaire, moins haute que la tour est.

Petite histoire du Castell Sant Esteve de la Fosca

Le bâtiment date du 12e siècle. Mais il y a des grandes présomptions, qu’il ait été construit sur les restes d’une villa romaine, stratégiquement bien placée.
La première référence documentée du Castell Sant Esteve de la Fosca date de 1277, lorsque le roi catalan Pierre le Grand, l’acheta pour créer le port et la ville de Palamós. Ce château était un point stratégique important, à partir duquel toutes les voies maritimes du nord vers la baie de Palamós pouvaient être contrôlées.


Castell Sant Esteve de la Fosca, de par son emplacement stratégique, a été témoin de batailles navales pour la domination de la Couronne d’Aragon en Méditerranée, du moyen âge jusqu’au 15e siècle, comme la bataille des « Formigues », un groupe d’îlots rocheux qu’on peut apercevoir à partir de ce point.


Abandonné militairement après le 16e siècle, il fut reconverti en établissement agricole. Il a retrouvé tristement une fonction militaire, pendant la guerre civile espagnole, en accueillant des mitrailleuses.

Castell Sant Esteve de la Fosca, aujourd’hui

Aujourd’hui, Castell Sant Esteve de la Fosca fait l’objet de fouilles archéologiques. On cherche à vérifier la présence de vestiges d’origine romaine.
Aujourd’hui, le Castell Sant Esteve de la Fosca est ouvert au public, uniquement pour des sessions de visites guidées. renseignez vous auprès de l’office du musée de la pêche de Palamos,Telèfon : 972 600 424, [email protected].

Amateur de soleil et de criques. J’aime les balades le long de la mer méditérannée, la gastronomie catalane, la plongée sous-marine, les photos et les oiseaux dans les rizières de Pals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.