Un grand centre de la biodiversité à Pals, Costa Brava.

Projet d’ouverture d’un centre de la biodiversité à Pals

Radio Liberty, symbole gris de la guerre froide et de la peur est en passe de se reconvertir en symbole de la guerre verte sur la Costa Brava. Près d’une décennie après le dynamitage des antennes qui bouchaient la vue sur l’immense plage de Pals, l’espace anciennement occupé est passe de se trouver un futur. Il deviendra un grand centre de la biodiversité à Pals, centre pour la conservation de la biosphère et la valorisation du patrimoine naturel de l’Empordà et de la Méditerranée. Avec un espace visiteurs, des expositions et des aquariums, ainsi qu’un centre de formation et de recherche.

Le projet qui se nomme AQVAM est porté par la Fondation Mar, dédiée à la conservation des zones côtières et dont le siège est à Palafrugell. L’ouverture du centre sur la plage de Pals est prévue en 2017. Aquam nécessitera un investissement de 9 millions d’euros, va générer des centaines d’emplois et recevrait 250 000 visiteurs par an.

centre de la biodiversité à Pals Costa Brava

Radio Liberty, de la guerre froide à la guerre verte

La bande de terre sur la plage de Pals qui a accueilli Radio Liberty pendant près d’un demi-siècle pour envoyer des messages vers l’autre côté du rideau de fer est inutilisée depuis des années. Le 22 mars 2006, les antennes ont disparu et cette terre est aujourd’hui rattachée au parc naturel des îles Medes, du Montgri et du baix Ter.
Maintenant dans ces 33 hectares il y aura le centre AQVAM qui se défini comme un Centre de biosphère internationale, où la bio-connaissance, l’innovation technologique, l’éducation et la conservation active de l’environnement et de la mer sont des facteurs clés, pour contribuer au progrès et au développement durable de la société.
Ce projet ambitieux qui va transformer l’ancienne Radio Liberty. Les bâtiments du complexe occupera 5.400 mètres carrés et vont utiliser les squelettes des anciens locaux de la radio.

centre de la biodiversité à Pals, costa Brava

Le centre de la biodiversité à Pals , un partenariat public privé

Sur ce projet, la fondation Mar a le soutien de plusieurs entreprises privées, qui opèrent dans des secteurs tels que les infrastructures, le traitement de l’eau et des produits pharmaceutiques, et contribueront partie de l’investissement. En outre, à la fois l’état (propriétaire foncier) et le gouvernement (inclus dans le parc) ont déjà donné le feu vert. En effet, le gouvernement espagnol a déjà accordé la concession à la fondation de la terre pour les 50 prochaines années. Par ailleurs, le gouvernement, s’engage à nous aider à conduire le projet et à projeter Aquvam au niveau Européen, selon le directeur de la Fondation, Michael Ventura.
« Le centre de la biosphère est prévu comme un «projet viable, avec de l’énergie durable et qui doit générer de la richesse dans le pays”, a ajouté le directeur. Le complexe aura un centre d’accueil avec salles d’exposition thèmes, plus d’une douzaine aquariums, une bibliothèque et un espace conçu comme un incubateur desociétés. En outre, Aqvam également conçu pour être autonome énergétiquement. Par conséquent, le centre va générer de l’énergie renouvelable (solaire, éolien, biomasse et marine) pour réduire les émissions de CO2. Des salles de classe, des espaces de recherche et d’investigation, une télévision par Internet (TV Aqvam) complètent le projet

fundacio mar et pals

Le projet Aqvam, un apport économique de premier ordre pour Pals

Jusqu’à présent, la Fondation mar a investi € 180 000 mer dans le projet. Il est prévu d’exécuter tous les investissements (9 millions) en quatre ans.
Aqvam devrait créer 95 emplois directs et jusqu’à 150 emplois indirects. Il est prévu de recevoir chaque année jusqu’à 250.000 visiteurs. L’intention est que la première phase du complexe soit inaugurée en mai 2017. L’objectif est de valoriser le capital naturel et d’établir un modèle économique basé sur ces actifs de conservation, de bio-diversité et du tourisme.
Souhaitons toute la réussite à ce projet novateur et moderne, qui devrait aider la région à équilibrer sa fréquentation, en favorisant la dessaisonalisation touristique. Que la Costa Brava, qui en France est parfois présentée comme le symbole du tourisme destructeur, s’appuie sur grand centre de la biodiversité à Pals, est une excellente nouvelle.

Liens pour aller plus loin :

article de Diari de girona : http://www.diaridegirona.cat/baix-emporda/2015/08/14/radio-liberty-simbol-guerra-freda/738950.html

PDF dur projet AQVAM : http://fundacionmar.org/wp-content/uploads/2014/01/Presentacion_projecto_AQVAM_0415.pdf

Un grand centre de la biodiversité à Pals, Costa Brava.
Cet article vous a plu? Notez-le

2 réflexions au sujet de « Un grand centre de la biodiversité à Pals, Costa Brava. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *