Restauration de la forêt autour de la Jonquera

Après l’incendie de la Jonquera, l’heure est au bilan.

La generalitat a estimé que l’immense incendie de la Jonquera, qui avait touché la frontière française et les faubourgs de Figueras (13 000 hectares touchés, 4 morts et 9 blessés graves), avait occasionné des dégâts à hauteur de 143 millions d’euros.

On comptabilise dans ce chiffre toutes les pertes de matériaux (chênes lièges, pins, bois, et autres matériaux qui étaient exploités) à hauteur de 94 million auquel il faut ajouter 49 millions d’euros en estimation des dégâts écologiques. Le gouvernement catalan prévoit la plantation de millions d’arbres en deux ans.

Dès aout, dans l’indépendant, les autorités catalanes dressaient un lourd bilan :

Restent les dommages écologiques de cet été de feu. « Un mois et demi après l’incendie de la Jonquera, la reprise de la végétation est très limitée et très en retard à cause de cette sécheresse catastrophique », alarme Joan Tocabens, adjoint à la mairie du Perthus. « Les repousses des graminées ou des bruyères sont très limitées. On aperçoit quelques feuilles sur les chênes-lièges qui ont été protégés par leur écorce, mais beaucoup moins que l’on devrait. Les pins sont morts. Les chênes verts reprendront à la base, mais ce sera plus long. Mais, ce qui m’inquiète aujourd’hui, c’est qu’en cas de pluies violentes, on risque de fortes inondations côté de la Jonquera. Il n’y a plus aucune végétation sur les pentes et donc plus rien pour freiner et retenir l’eau qui va raviner et dévaler la pente ». L’eau après le feu, le pire des paradoxes.

Source : http://www.lindependant.fr/2012/08/29/la-lutte-contre-le-feu-est-une-guerre-complete-usante-mouvante,161347.php

La jonqueraLes actions de restauration de la forêt de la Jonquera ont débuté

Pour la restauration environnementale, les travaux envisagés prévoient le nettoyage de 140 km de chemins forestier.

D’autres actions ont déjà été entreprises.

Une association, IAEDEN-Salvem l’Empordà, a lancé une campagne Foc al cor (le feu au cœur). de micro souscription qui a permis de collecter 13 000 euros pour 13 000 hectares détruits.

Une centaine de scout a travaillé aux travaux de restauration de la forêt brulée : enlever, couper des buissons morts, nettoyer et irriguer, aider à construire des murs en pierre, entre autres activités.

Source : http://www.europapress.es/catalunya/noticia-jovenes-escoltas-ayudaran-recuperar-bosques-afectados-incendio-emporda-20130523155325.html

Le FC Barcelone a également participé à la restauration environnementale en versant 50 000 euros aux communes touchées. Et les recettes du match de rugby USAP-Toulouse du 15 septembre dernier, à Barcelone, ont été versées intégralement à la cause des sinistrés.

http://www.fcbarcelona.com/fr/club/detail/article/le-barca-remet-50-000-euros-aux-villes-affectees-par-l-incendie-de-l-emporda

http://www.fcbarcelona.com/fr/club/detail/article/tous-pour-l-emporda-slogan-du-rugby-solidaire

Même l’art s’en est mêlé avec la création d’un parcours artistique au milieu de la forêt calcinée en octobre te novembre 2012.

http://www.la-clau.net/info/7603/de-lart-contemporain-dans-la-foret-brulee-de-lemporda-7603

Aujourd’hui les chênes verts dont certains on résisté commencent à reverdir. J’espère que les fortes pluies printanières auront permis à la nature de reprendre un peu ses droits et de recouvrir le spectacle de désolation qu’est la forêt autour de la Jonquera.La jonquera

forêt de la Jonquera, avril 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *