Sant Jordi, la fête des amoureux, des livres et des roses

Le 23 avril prochain n’oubliez pas de fêter la Sant Jordi, cette fête catalane des amoureux, des livres et de la rose. La Sant Jordi est une jolie coutume, mariant le livre et la rose, le savoir et la beauté. En 1995, l’UNESCO a fait du 23 avril « la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur », rendant cette tradition catalane universelle. La coutume veut que les couples s’échangent des cadeaux : un livre pour les hommes, une rose pour les femmes. On peut bien entendu la moderniser en offrant un livre à l’élue de son cœur et une rose à son homme. C’est l’intention qui compte.


Barcelone se transforme ce jour-là en une immense librairie-boutique de fleurs. Dans les rues, les gens se pressent devant les stands de livres et de roses, à la recherche d’un cadeau pour la personne bien-aimée, mais aussi pour la famille et les amis.

sant Jordi Costa Brava

 

Sant Jordi, tradition de la rose, puis du livre

La Célébration de la Sant Jordi trouve son origine en 1926, dans l’initiative d’un éditeur barcelonais en 1926, de célébrer le livre, le 23 avril, jour anniversaire de la mort de la disparition de deux grands génies de la littérature mondiale: Cervantes et Shakespeare.
Le jour de la Sant Jordi (Saint Georges), le Saint patron de la Catalogne était déjà une fête officielle depuis 1456. C’est pendant ces fêtes courtoises qui rassemblaient la haute société qu’est née la tradition d’offrir des roses. Le Palais du Gouvernement Catalan s’ornait de guirlandes de roses,et les compagnons de Sant Jordi couvraient de roses les dames lors des célébrations.
La fête actuelle réunit ces deux traditions, celle d’offrir une rose et celle d’offrir des livres. Une autre coutume médiévale consistait à visiter la chapelle de Sant Jordi du palais de la Generalitat, où se déroulait habituellement une foire aux roses. Aujourd’hui encore, la Sant Jordi est l’occasion de visiter le “Palau de la Generalitat”, ouvert au public.

 

23 Avril, mort des écrivains célèbre

Le 23 avril est une date anniversaire particulière pour la littérature. On célèbre ce jour-là la mort de Cervantes et Shakespeare (1616), mais aussi celle de Josep Pla (1981), considéré comme le plus grand écroivain de langue catalane, et quelques autres écrivains connus comme Jules Barbey d’Aurevilly,(1889)), Vladimir Nabokov (1899)

Josep Pla, grabd écrivain catalan, mort le 23 avril 1981

Cervantes et Shakespeare, morts à la même date, mais pas le même jour !

Comment ça, pas morts le même jour ? Le décès, à la même date, de deux des plus grands écrivains de l’histoire mondiale de la littérature permet de mettre en lumière l’histoire des calendriers, et le clin d’oeil du destin qui les réunis sur la même date de calendrier, alors qu’ils ne sont pas morts le même jour.
Les calendrier sont complexes. Sous Jules César, le calendrier julien a été mis en place en 46 avant JC. Tous les mois comptent 30 ou 31 jours, sauf le mois de février, qui sert de variable d’ajustement une fois tous les quatre ans. On crée à l’occasion les années bisextiles. Ce calendrier julien est très efficace et reflete à peu près bien l’évolution de la terre autour du soleil.


Mais en 1582, pape Grégoire XIII demande un nouvel ajustement, pour corriger une erreur qui s’ést aggravée au fil des siècles. L’équinoxe réel (la position du Soleil) se décalait petit à petit par rapport à l’équinoxe calendaire, et en un millénaire, la différence atteignait huit jours.
En 1582, Une bulle papale dicta la marche à suivre pour l’établissement du calendrier Grégorien

  • les années multiples de 100 sans être multiples de 400 (comme 1700, 1900 ou 2100, mais pas 1600 ou 2000, par exemple) ont été déclarées années «communes» au lieu de bissextiles.
  • Et on a sauté dix jours d’un coup, pour remettre le calendrier d’aplomb. Ce fut fait le jeudi 4 octobre 1582, qui fut immédiatement suivi par le vendredi … 15 octobre 1582.

Mais en 1582, une bulle papale ne s’applique avec la même célérité dans tous les pays d’Europe. Le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie et tous les pays catholiques appliquent la réforme grégorienne immédiatement. Les pays protestants et orthodoxes marquent leur hostilité à la papauté en refusant d’adopter le nouveau calendrier, aussi juste soit-il. l’Allemagne, la Norvège et le Danemark adoptèrent le nouveau calendrier en 1700, la Russie en 1918. Et c’est en 1752 que l’Angleterre a décidé de suivre le mouvement européen en se réglant à l’heure grégorienne.
Donc, en résumé, en 1616, Cervantès a rendu l’âme à Madrid et Shakespeare a succombé dix jours plus tard, dans sa ville natale de Stratford-upon-Avon. La monarchie espagnole a constaté la mort de son écrivain le 23 avril. Le royaume d’Angleterre aussi.
La date officielle du décès de Shakespeare devrait être recalculée au 3 mai, mais on ne touche pas à l’anniversaire de la mort d’une légende et donc la mort de Shakespeare est toujours célébrée le 23 avril (comme la révolution russe est fêtée  le 7 novembre bien qu’elle se nomme révolution d’octobre).
Cette anecdote popularisée par deux personnalités connues illustre les difficultés qu’a rencontrées l’humanité à mettre en place un calendrier pas trop complexe, qui colle avec l’année solaire.

En tout cas la Sant Jordi est une très belle tradition Catalane.

 

Pour aller plus loin sur la Sant Jordi :

Books and roses - Sant Jordi

https://booksandroses.cat/wp-content/uploads/2017/04/BooksAndRoses_Flyer_FR_fran%C3%A7ais.pdf
http://www.acg66.org/sant_jordi.pdf

Sant Jordi, la fête des amoureux, des livres et des roses
Cet article vous a plu? Notez-le

Amateur de soleil et de criques. J’aime les balades le long de la mer méditérannée, la gastronomie catalane, la plongée sous-marine, les photos et les oiseaux dans les rizières de Pals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *