Trois nouvelles œuvres de Salvador Dali découvertes ou redécouvertes

En ce mois de mai 2014, trois nouvelles œuvres de Salvador Dali viennent d’être découvertes ou redécouvertes. Deux toiles, préalablement connues, ont été localisées et identifiées par la fondation Gala-Salvador Dali, et une toile de jeunesse de Dali a été authentifiée.

Deux œuvres de Dali retrouvées par la fondation Gala-Salvador Dali

La fondation Gala-Salvador Dali a annoncé mardi avoir identifié deux toiles de paysages oniriques réalisées par le peintre surréaliste espagnol en 1930.
Deux œuvres de Dali, « Simulacre de la nuit » et « Libre inclination du désir », ont été localisées par la fondation Gala-Salvador Dali. Ces œuvres étaient connues des experrts, mais n’avaient jusqu’alors pas pu être localisées.

Salvador Dalí, Simulacre de la nuit, collection particulière

Simulacre de la nuit – Salvador Dali – AFP PHOTO / GALA-SALVADOR DALI FOUNDATION / VEGAP

Les œuvres, nous les avions reconnues mais nous ne savions pas où elles étaient et comment les lier à Dali. On pensait qu’elles étaient de lui mais il fallait le vérifier. Ce sont des œuvres de l’époque surréaliste de Dali, les deux très significatives. On y retrouve les paysages oniriques typiques de Dali, avec des ombres et de grands piédestaux »,  a expliqué à l’AFP Montse Aguer, directrice du centre d’études lié à la fondation.

Les toiles ont été retrouvées après un minutieux travail de recherche. Les points de départ des enquêtes furent d’anciennes coupures de presse qui les montraient dans deux expositions séparées. « Le simulacre de la nuit » était apparu à San Francisco en 1965 tandis que « la Libre inclination du désir » avait été exposée en 1935 à Santa Cruz de Tenerife. « A partir de là, on a tiré le fil et nous avons retrouvé les œuvres, la première chez un collectionneur privé et l’autre dans la galerie d’art de la prestigieuse université de Yale aux Etats-Unis », a précisé Montse Aguer.

Libre inclination du désir, The Yale University Art Gallery

La libre inclination du désir – Salvador Dali – AFP PHOTO / GALA-SALVADOR DALI FOUNDATION / VEGAP

 

Un catalogue électronique de l’œuvre de Dali enrichi

Les deux nouvelles oeuvres seront ajoutées au catalogue électronique, un projet démarré en 2004 qui entend répertorier l’ensemble de l’œuvre du peintre.
En mai 2014, la Fundacion Gala-Salvador Dalí a présenté le quatrième volet du Catalogue Raisonné de Peintures de Salvador Dalí. Cette nouvelle publication au format numérique poursuit le travail d’inventaire des peintures de l’artiste inauguré en 2004 et comprend aujourd’hui 758 œuvres.
Ce catalogue est accessible à tous et consultable gratuitement depuis le site de la Fondation est disponible en catalan, en espagnol, en anglais et, depuis peu, en français. Ce catalogue a pour principal objectif de devenir un outil de consultation incontournable pour tous ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances sur l’activité artistique du peintre.
Un dernier volet reste à construire. Il recensera les œuvres exécutées entre 1965 et 1983, dernière année de production de l’artiste.

Une nouvelle œuvre de jeunesse Dali authentifiée

Cette découverte est le fruit de l’obstination d’un amateur d’art éclairé, qui avait acheté cette toile 150 € en 1988 chez un antiquaire de Gérone. Des experts ont confirmé que cette toile a été peinte par l’artiste catalan à l’âge de 17 ans.
La peinture représente une scène colorée avec des anges tourbillonnant dans le ciel autour d’une formation de nuages in-utero, au-dessus d’un volcan en flammes. Elle avait attiré l’attention de Tomeu L’ Amo, un jeune historien de l’art. Il soupçonnait une œuvre de jeunesse de Salvador Dali, mais l’antiquaire disait que c’était impossible car la toile portait une inscription avec la date 1896, soit huit ans avant la naissance de Dali.

SPAIN-ENTERTAINMENT-ART-DALI-PAINTING

« La naissance intrautérine de Salvador Dali », coll particulière

Néanmoins, M. L’ Amo acheta l’œuvre pour environ 150 € et a passé 25 ans a essayer de confirmer son intuition.

« Quand j’ai vu ses couleurs Je me doutais que c’était un Dali. C’était mon opinion, mais je n’avais pas de preuve. J’ai étudié et peu à peu je me suis convaincu que c’était bien une œuvre de jeunesse de Dali

Un panel d’experts a donné une conférence de presse pour confirmer la provenance de l’œuvre extraordinaire.

Non seulement cette découverte extrêmement importante, car elle est considérée comme la première œuvre surréaliste de Salvador Dali, mais à cause de sa signification et du contexte, elle peut apporter un éclairage à un grand nombre de ses œuvres ultérieures. C’est la seule représentation picturale d’un thème récurrent dans les écrits de Salvador Dali quelque chose de l’artiste appelle sa naissance intra-utérine dans son autobiographie », a déclaré Nicolas Descharmes, un expert de renommée mondiale sur l’artiste.

Cette toile, qui a été intitulée « La naissance intra-utérine de Salvador Dali « , explore en effet un thème récurrent dans les écrits de l’artiste.
La peinture a été datée de 1921, lorsque l’artiste était âgé de seulement 17 ans, plusieurs années avant que Dali ne rejoigne le mouvement surréaliste. La peinture est censé montrer une représentation de l’artiste lui-même dans l’utérus avec son frère (décédé avant la naissance de Dali), qui se transforme en un ange.
L’équipe d’experts a utilisé une série de méthodes scientifiques pour aider à déterminer l’authenticité de la peinture :

  • Photographie infrarouge, rayons X et ultraviolets pour révéler les lignes faites par l’artiste, compatibles avec son style
  • Analyse de la peinture utilisée sur la toile pour prouver que l’oeuvre ne pouvait pas avoir été créée avant 1909
  • analyse graphologique pour étudier la dédicace de la toiel. Elle correspond à l’éceriture de Dali. L’expert en l’écriture a révélé que l’inscription contenait une faute d’orthographe corrigée , que Dali a souvent répété par la suite.

Le mois dernier l’œuvre a été vendue pour  » un montant non divulgué  » à un collectionneur privé qui souhaite rester anonyme. La Fondation Gala-Salvador Dali n’a pas encore la toile comme un original de Dali.
Sources :
http://www.20minutes.fr/culture/1382957-la-premiere-oeuvre-surrealiste-de-salvador-dali-achetee-150-euros-a-ete-authentifiee
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/spain/10850429/Painting-bought-for-150-found-to-be-Salvador-Dalis-earliest-surrealist-work.html
http://www.lexpress.fr/actualites/1/culture/deux-huiles-de-salvador-dali-formellement-identifiees_1543086.html
http://www.diaridegirona.cat/cultura/2014/05/23/naixement-intrauteri-podria-dali-surrealista/670813.html
http://www.europapress.cat/girona/noticia-fundacio-salvador-dali-incorpora-seu-cataleg-raonat-dues-obres-desconegudes-pintor-20140512185151.html
http://www.japantimes.co.jp/news/2014/05/25/world/painting-certified-dalis-first-surrealist-work/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *