Restauration des dunes sur les plages de l’Estartit et Pals, protection de la flore des écosystèmes fragiles.

Carte de playa de pals - zones naturelles

cliquez pour agrandir

Fin 2012, les autorités locales ont présenté un projet de restauration des dunes et de l’environnement sauvage entre Playa de Pals et l’Estartit. Les travaux envisagés permettront la protection de la flore ainsi que le maintien naturel de la plage, autour des zones de Fra Ramon et de Pletera, fortement endommagée par les tempêtes de Décembre 2008. Les travaux entrepris entre l’Estartit et Pals résultent de la nécessité de restaurer la géomorphologie des dunes, affaiblies par les processus d’érosion, enchaînés de 2008 à nos jours. Il s’agira de rétablir la flore des dunes, tout en conservant une plage de sable naturel, sans interventions mécanisées.

Le nettoyage mécanique des plages affecte la stabilisation.

Les écosystèmes dunaires sont très fragiles car ils sont situés dans les zones fortement fréquentées par les touristes au cours de l’été. Malgré la prise de conscience de la fragilité de ces écosystèmes, il y a encore de nombreuses plages qui sont nettoyées avec une forte mécanisation, ce qui favorise la déstabilisation des fronts de dunes et de la perte de végétation associée, avec un coût non négligeable. La perte de la couverture végétale implique aussi le manque d’éléments retenant le sable en cas de vents forts, avec la disparition des dunes dans des conditions météorologiques défavorables, aggravant tous les phénomènes d’érosion.

Reprise de la végétation

La récupération des formes dunaires affectant un total de 3.900 mètres de côte nécessite plusieurs approches : le maintien et la stabilisation des processus naturels, la récupération des formes éphémères et la végétation associée, et la gestion des plages publiques en définissant l’accès.

Playa de Pals

En particulier, cela nécessite de préserver les dunes existantes alentours en interdisant l’accès aux VTT et aux chevaux, de créer de nouvelles dunes à l’aide de clôtures de canne de différentes hauteurs, et enfin, de diriger les utilisateurs vers les zones de présence humaine à forte fréquence, avec un système de cordes et des piquets, pour indiquer le chemin à suivre pour atteindre la plage.

Le coût global du projet est de 170.000 €

source : http://www.lavanguardia.com/local/girona/20121202/54356889357/estartit-pals-girona-recuperacion-dunas-playas.html

 

version en catalan, version en anglais

Playa de Pals, la plage, embouchure des basses d'en coll

Playa de Pals, la plage, embouchure des basses d’en coll

2 réflexions au sujet de « Restauration des dunes sur les plages de l’Estartit et Pals, protection de la flore des écosystèmes fragiles. »

  1. Je projette l’achat d’un appartement dans une zona communotaria sur le bord de la plage de Pals au niveau du golf .
    Je trouve que la largeur de la plage est très étroite. Pensez vous qu’il y ait des risques de submersion comme cela s’est produit recemment sur nos côtes françaises ,réduisant à néant la plage mais aussi les maisons ?
    Y a-t-il des études récentes à ce sujet ?
    Merci de me répondre si vous aviez une information

  2. Bonjour
    La plage de Pals est quand même une grand plage dunaire, qui devrait arriver à s’autoprotéger, grace à son environnement naturel. Bien sûr, cela n’engage que moi. Je ne conais pas d’études officielles sur le sujet.

    – Des apports de sédiments sont réalisés par le Ter (et cela amène aussi des nutriments pour la faune des îles MEDES). La plage nord de Pals est par exemple plus sabloneuse que la partie sud. Les plages de Pals et de Begur sont réputées être bien ensablées. A l’Estartit on retablit en ce moment des espaces naturels pour restaurer la plage.
    Cela dit, à longue échéance, la taille de la plage dépendra de la montée des niveaux de la mer et des tempètes qui peuvent affecter la côte, comme cette semaine. Vous pouvez tester avec cette carte google interactive http://flood.firetree.net/?ll=44.5905,-40.0781&z=14&m=14.
    Plus sérieusement et pour vous rassurer, lisez cet article sur la montée du niveau de la mer.
    Attention, ca monte en mètres…la réalité c’est qu’en 2050, le niveau de la mer aura grimpé d’au moins 12 à 15 centimètres. C’est le même problème partout au niveau mondial.
    Sinon, un peu en retrait il y a des résidences à Pals à une plus grande hauteur… Mais je ne sais pas si il y a des maisons à vendre…
    En tout cas je vous souhaite d’excellents séjours en Emporda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *