Les marais de L’Estartit sur la Costa Brava, petits paradis naturels

Les marais de L’Estartit ne sont pas les espaces naturels les plus connus du port de la Costa Brava. L’Estartit est avant tout connu pour les îles Medes, célèbre réserve maritime et les collines du Montrgi. Le tout forme depuis 2010 le parc naturel des îles Medes, du Montgri et du Baix Ter. La dernière partie de l’appellation de parc est le sujet de cet article. Le Baix Ter est l’espace littoral sauvage qui longe la mer et l’embouchure du fleuve.

Les marais de l’Estartit - Ter vell et les îles Medes

Ces zones humides du Baix Ter, forment des écosystèmes résultant de l’interaction entre la terre, la mer et l’eau douce, et leur confère grande valeur écologique. Je vous propose de découvrir ces zones et à la fin de l’article vous trouverez une proposition de balade découverte des marais de L’Estartit
Cette zone est située sur la très touristique Costa Brava, soumise depuis des dizaines d’année comme beaucoup de littoraux méditerranéens, à la pression du tourisme et des appétits immobiliers induits. Aujourd’hui une politique de protection ambitieuse a redonné vie à ce milieu naturel extraordinaire et ont permis de préserver une riche biodiversité. Pour cette raison, ils sont inclus dans la zone protégée du parc naturel des îles Medes, du Montgri et du Baix Ter, créé en 2010.

Les marais de l’Estartit : le Ter Vell

Le Ter Vell (vieux Ter en catalan) est, comme son nom l’indique, une ancienne embouchure du Ter (qui se termine actuellement à environ 2,5 km au sud). L’espace de Ter Vell occupe 32 hectares et est juste à côté de la zone urbaine de l’Estartit, et a été élargi au milieu du XIXe siècle pour éviter les inondations de la ville de L’Estartit. C’est le plus au nord des marais de l’Estartit.

Les marais de l’Estartit
Le Ter vell est relié à la mer par un canal de drainage. Au cours du XXe siècle, ce marais de L’Estartit a reçu beaucoup de matières organiques et autres produits chimiques issus de l’agriculture et des eaux usées, ce qui a aggravé sa situation environnementale. En 2002, un projet de restauration et de naturalisation de cet espace a été lancé, qui permet la suppression des matières organiques et le traitement des eaux par un système de micro-organismes.
Aujourd’hui c’est une zone humide occupée par des roseaux denses. L’espace est isolé par de la végétation et quelques tamaris isolés. Au centre de la roselière se trouve une zone d’eaux libre. C’est bien sûr un espace privilégié pour admirer les oiseaux. Un observatoire est installé en limite de la roselière et offre de belles vues sur les hérons, échasses blanches, et autres canards qui fréquentent le lieu.

L'observatoire à oiseaux

La zone dunaire

Juste derrière la plage, il y a aussi des dunes de sable secondaire (dunes blanches) qui sont également considérées comme un milieu naturel à préserver. Surtout ne sortez pas des sentiers balisés pour préserver ce milieu très fragile.

Les lagunes côtières des marais de L’Estartit

Il existe plus au sud, deux lagunes côtières. Tout d’abord la Pletera qui est un ancien marais de 300 mètres de large et plus d’un kilomètre de long, qui avait été asséché en prévision de l’urbanisation de ces espaces, juste à côté de la plage.

Les marais de l’Estartit - la pletera
Le projet Life-Nature, financé par la Ville de Torroella et l’Union européenne, et avec la collaboration technique de l’Université de Girona, pour recréer les lagunes de la Pletera. Le marais de la Pletera, à L’Estartit, comprend une série de lagunes côtières qui ont disparue en 1986 avec le projet de construction sur le front de mer, de six blocs d’appartements, dont un seul fut terminé. Les zones humides avaient été détruites par l’apport de plusieurs tonnes de gravats.
Aujourd’hui de gros travaux ont été effectués pour recréer les lagunes.

Les marais de l’Estartit - héron

La remise en eau des espaces sera progressive entre 2017 et 2018 en fonction des pluies.
Une fois à niveau cet espace devrait retrouver sa fonction d’étape pour les oiseaux migrateurs.
Vous trouverez toute l’évolution du chantier ici : http://www.lifepletera.com/

Les marais de l’Estartit les espaces dunaires
La dernière lagune avant le Ter est appelée « Bassa de Fra Ramon » est la plus méridionale et ses dimensions sont de 200 mètres de long et entre 20 et 30 mètres de large. Cette lagune est un ancien bras de Ter isolé par la construction du remblai et maintient une communication naturelle avec la mer.
Dans ces espaces on a réintroduit des fartets, une espèce de poisson endémique de la péninsule ibérique et qui vit dans ces milieux lagunaires.

Pour aller plus loin
http://www.premiscarlesrahola.cat/wp-content/uploads/2016/02/Memoria-Life-Pletera-per-als-Premis-Carles-Rahola.pdf
http://blog.costabrava-pals.com/life-pletera-recuperation-espace-naturelcosta-brava/

Balade entre le Ter Vell et la Pletera, à L’Estartit

Au départ de l’Estartit, la promenade en bord de mer en direction sud vus mène vers le Ter vell.
Vous pourrez monter sur l’observatoire, en faisant le tour de la lagune par la plage. A l’embouchure du Ter Vell. Après 50 mètres, vous tournez à droite, puis à 400 mètres, vous trouvez l’observatoire en bois, élevé, d’où vous pourrez admirer la faune de la lagune.

Ensuite, vous prenez vers le sud, quasiment en face de la sortie de l’observatoire. Vous arriverez facilement sur la zone de la Pletera et vous pouvez pousser jusqu’à la bassa de Fra Rampon et jusqu’au ter. Il y aura à partir de 2017 une navette qui vous permettra de traverser le Ter à pied ou à vélo à cet endroit et vous pourrez découvrir les espaces lagunaires du sud (Basses d’en coll) et les rizières de Pals.

Durée : environ 2heures aller-retour de l’Estartit jusqu’à l’embouchure du Ter (gola del ter).
PDF de description de la balade :  http://magrana.gencat.cat/Visors/Itineraris/fitxers/pdf/MMBT_386.pdf 

Autres PDf : https://www.lifeemyster.com/cat/IT-cat.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *