Les vents de la Costa Brava

Comme toutes les régions qui bordent la méditerranée, la Catalogne et la Costa Brava sont balayés par différents vents, que les marins et les habitants de la région connaissent particulièrement bien. Je vous propose aujourd’hui de faire connaissance avec les vents de la Costa Brava.
vents de la costa brava Le régime des vents en Méditerranée est fantasque et moins prévisible que sur les grands océans. Les vents sont canalisés par des couloirs, entre les Pyrénées, le Massif Central et les Alpes. D’autre part, la différence de densité entre les masses d’air froid de ces montagnes très proches de la mer et l’air plus chaud de la Méditerranée et de l’Afrique, provoque des mouvements, qui peuvent interagir et donner naissance à des vents violents comme le mistral et la tramontane. Mais chaque vent a sa propre personnalité, pour les catalans. Et, bien que La plupart des noms de la rose des vents a une origine romaine, chacun vent a son propre nom, sa légende, sa météo associée. Petite découverte de la rose de vents catalane.

La tramontane, la maitresse des vents de la Costa Brava

C’est le plus célèbre des vents de la Costa Brava. Tramuntana ou Tramontane (trans montagne) signifie «au-delà des montagnes» . Et ici, les montagnes sont les les Pyrénées. La tramontane correspond au vent du nord, le plus connu des vents catalans, et aussi celui qui affecte le plus le climat. En français, comme en catalan, la tramontane est un mot féminin, alors que tous les autres vents sont masculins.
La tramontane souffle surtout au printemps et à l’automne, pendant des périodes de deux ou trois semaines, à des intervalles de deux à trois jours. Il amène le froid, souvent la pluie et parfois un effet de foehn. Il y a plusieurs variantes de la tramontane, avec un nom en fonction de son intensité:
Quan bufa la tramuntana, posa’t dintre sa cabana » (quand souffle la tramontane, rentre dans ta cabane)
vents de la costa brava (4)

La tramontane, le vent qui rend fou (article de liberation)

Vent violent typique de la Catalogne et du sud de la France, la tramontane peut rendre dépressif et nerveux, mais aussi stimuler le génie artistique et l’envie de travailler, selon une étude réalisée par des médecins espagnols. L’écrivain colombien Gabriel Garcia Marquez affirmait qu’elle porte en elle «les germes de la folie». L’étude du docteur Conxita Rojo semble confirmer les passions contradictoires qu’éprouvent les Catalans à l’égard de ce vent sec et intense qui peut souffler dix jours de suite et dépasser la vitesse de 150 km/h.
Réalisée auprès de plus de 300 patients de l’Ampurdan, en Catalogne, l’étude montre que 75 % des autochtones modifient leur comportement quand souffle la tramontane. Curieusement, l’étude démontre aussi que les effets psychiques du vent, positifs ou négatifs, sont plus marqués chez les femmes, les enfants et les amateurs de… chocolat et de pâtisseries.
Mais la tramontane ne rend pas fou. Pour le chercheur, la croyance populaire selon laquelle ce vent augmenterait le nombre de suicides et de crimes violents n’a aucun fondement scientifique.
http://www.liberation.fr/societe/2003/03/29/la-tramontane-enerve-ou-inspire_460033

Mestral, vent de nord-ouest

En Catalogne, le Mestral est un cousin de la tramontane. Il est transformé par la traversée des Pyrénées et du Canigou. Il peut être violent, mais il est surtout redouté car il descend de la montagne refroidi et se plaque dans la plaine. Il est sec et froid, surtout en hiver
mestral i tramuntana, en esser à l’hivern, treuen diables de l’infern » : en hiver, mistral et tramontane sortent les diables de l’enfer

Le gregal, vent de nord-est, le vent frois

Le gregal a une route maritime et arrive avec un taux d’humidité supérieur. Lorsqu’il souffle fort, c’est le gregalada, alors que lorsqu’il est faible on l’appelle gregalet. Son nom dérive du latin graegale, qui signifie « se référant aux Grecs. »
C’est un des vents caractéristiques de l’archipel des Iles Baléares, qui souffle froid et sec, car il vient du continent.
vents de la costa brava (6)

Le Llevant, vent de l’est, porteur d’eau

Il peut être modéré à fort, généralement doux, très humide, et est associé à un ciel très nuageux et un temps pluvieux, en raison de son origine marine.
Vent de Llevant, pluja a l’instant. … sans traduction
s’han girat el llevants, ploura molt » (ça tourne au levant, il pleuvra beaucoup)

Xaloc, vent de sud-est

Ce vent de sud-est souffle sur toute la zone littorale méditerranéenne. Son nom dérive de l’arabe shaluq. Il est généralement fort et régulier, parfois violent et turbulent sur le relief, très humide, doux et amène le plus souvent des précipitations abondantes. Il est plus fréquent au printemps et en automne. Il rappelle les effets de la brise marine et provoque ce qu’on appelle en France les épisodes cévenols.
vents de la costa brava (2)

Mitjorn ou Sirocco, vent du sud

Le nom veut dire midi, qui comme chez nous signifie sud. Ce vent de sud est généralement très chaud et parfois amène des pluies de poussières ou de sable. Les catalans lui prête le don d’apporter des pluies de boue.

llebeig ou Garbi, vent de sud-ouest

Le llebeig ou Garbi (pour les zones moins maritimes) est un vent provenant aussi du sud, mais chargé de pluie, en force et en quantité variables selon lieu et saison.
« Llebeig, aiguo veig » (Avec le Llebeig, l’eau vient )
vents de la costa brava (7)

Ponent, vent d’ouest

Le ponent était un vent redouté des marins autrefois, car il éloignait les marins de la côte.
Le vent d’ouest est relativement commun. Il est souvent réchauffé par la traversée de la péninsule ibérique (effet de Foehn). En été, le vent d’ouest est généralement très chaud. Il est très sec et n’apporte jamais de pluie. Il nettoie le ciel. Il favorise les incendies de forêt.
Mais il n’a pas bonne réputation en Catalogne :
any de ponent, any dolent : année de ponant, mauvaise année
vent de ponent, vent de la fam : vent de la faim

De là à penser que les catalans n’aiment pas ce qui vient de l’Ouest depuis que la dynastie de Castille les a soumis…

vents de la costa brava (1)

Pour aller plus loin :

Une belle rose des vents de l’Emporda, très complète
http://www.tethys.cat/antics/num00/articles/art0003.htm
http://www.la-mer-en-livres.fr/vents-1.html
http://arenyautes.cat/content/els-vents-josep-maria-pons-i-guri

Une réflexion au sujet de « Les vents de la Costa Brava »

  1. C’est vraiment bon intéressant , vous êtes un blogueur très professionnel. J’ai rejoint votre flux et j’aimerais trouver profiter plus dans ce grand blog. Par ailleurs,!J’ai partagé votre site dans mes réseaux sociaux!\ R \ n \ r \ nSaludos \ r \ n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *