A partir du 15 décembre, le TGV Paris Barcelone sans arrêt à Figueras

Dès le mois prochain, le TGV Paris Barcelone sans arrêt

Enfin! Après une longue attente et de nombreux espoirs déçus, le voyage entre Paris et Barcelone, sans aucun changement de train, devient une réalité à partir du 15 décembre. C’est en tout cas l’annonce qu’a faite Ana Pastor la ministre espagnole des Transports.«Les techniciens sont en train de procéder à l’homologation et si tout se passe bien, le premier train pourrait circuler le 15 décembre», a-t-elle déclaré sur la radio catalane RAC1.

TGV Paris Barcelone

Le voyage direct durera six heures et 20 minutes, soit entre vingt minutes et une demi-heure de moins qu’actuellement. Et il n’y aura plus de changement de train à Figueras, plus d’arrêt obligatoire à Figueras pour le TGV Paris Barcelone. Il est prévu deux trajets aller-retour par jour. L’exploitation commerciale de cette liaison, qui n’est pas encore entièrement à grande vitesse, sera partagée entre les compagnies ferroviaires SNCF (française) et Renfe (espagnole). A terme, l’objectif final est de relier Paris à Barcelone en 5 heures 30, mais pour cela «il faut que le tronçon entre Perpignan et Nîmes passe à grande vitesse», ce qui n’est prévu que pour 2021.

Des liaisons Paris Barcelone, mais aussi des trains vers Lyon, Toulouse et Marseille

En outre, un porte-parole de la SNCF a déclaré à Reuters en Octobre que Barcelone serait en accès direct depuis Paris, Lyon, Marseille et Toulouse avec le train à grande vitesse (TGV/AVE) d’ici la fin de l’année , sur des lignes exploitées en commun entre SNCF et Renfe.
La SNCF a déclaré que les différences techniques entre les deux réseaux ferroviaires avaient nécessité des études approfondies pour assurer la compatibilité inter frontalière, et que des tests sur la signalisation, la puissance électrique avaient été réalisés en particulier. Rappelons que le premier essai d’un TGV français descendant de Perpignan vers Barcelone a eu lieu le 17 février 2013.

Mais tout n’est pas gagné pour la SNCF. En effet, le TGV subit la dure concurrence de l’avion low-cost.

“Sur Paris-Barcelone ce sera très difficile face à Easyjet.”, indiquait Pierre Messulam, directeur de la stratégie et de la régulation à la SNCF, lors d’un colloque sur l’ouverture à la concurrence organisé le 5 novembre par l’institut national de la consommation (INC). Et d’ajouter : “nous sommes extrêmement préoccupés par la concurrence des low-cost aériennes sur certaines routes (…). Sur certaines lignes longues, elles sont redoutables, même si les volumes sont faibles. Ce sont elles qui fixent les prix.

Source : www.latribune.fr

RENFE-AVE

Les catalans se réjouissent

Le gouvernement de la Generalitat s’est réjoui de la ” grande victoire” de la confirmation par le Parlement européen du corridor méditerranéen et du lancement premier train à grande vitesse entre Barcelone et Paris le 15 de décembre prochain….
Pour Artur Mas, la décision du Parlement “a réussi à briser le concept radial», que voulait imposer les défenseurs de la traversée centrale des Pyrénées .
“Comme toujours dans l’État espagnol , il voulait mettre le centre de radialité à Madrid , mais maintenant, l’accent est mis sur la côte méditerranéenne , qui contribue à plus de 50 % du PIB de l’Etat” , a défendu le président catalan.

Source www.abc.es

L’Espagne a dépassé en 2010 la France par le nombre de kilomètres de lignes à grande vitesse installées, et est désormais numéro un en Europe et numéro deux dans le monde dans ce domaine.

Espagne SNCF
L’Espagne, ou plutôt la Catalogne, c’est vraiment la porte à coté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *