Blog.CostaBrava-Pals a trois ans. L’heure de faire un bilan.

Un blog, mais pour quoi faire ?

Au début, ce blog n’a eu d’existence que pour faire évoluer un site de location de maison. En effet, après avoir bâti un petit site pour louer ma maison sur la Costa Brava, je me suis aperçu que ce site était complètement figé. Ce site internet classique n’était absolument pas fait pour recevoir de l’information en continue sur la Costa Brava. D’où l’idée de créer ce blog.

lloret de mar canayelles fet

Et puis, petit à petit, le blog est devenu indépendant. Le site de location existe encore, mais n’a pas réellement d’utilité (ni de visites) car l’agence de Pals fait très bien son travail. Je garde ce site juste pour le fun.

Mon blog, objet numérique relationnel à dimension variable

Est-ce un blog ou un mini magazine ? Au bout de trois j’ai un peu de mal à définir ce qu’est Blog.costaBrava-Pals. Un peu des deux sûrement. J’essaie d’y mettre toute la passion que j’ai pour la Costa Brava, mes découvertes, mes balades, mes photos, mes plongées et mes video. Ah oui, le blog est une formidable vitrine pour mes photos. Mais mon âge, mon caractère voire mon éducation me retienne d’étaler ma vie personnelle sur les écrans. Mon style est peut-être trop impersonnel.Cala s'alguer
J’essaie également de donner un maximum d’informations pratiques, pour aider les gens à passer de super séjour et à découvrir cette belle région. Je montre les plages, je propose des cartes et des plans, je mets des liens vers des pages qui me semblent utiles aux vacanciers.
J’ai découvert que sur internet, il y a une foule d’information pour découvrir la Costa Brava. Beaucoup de ressources sont disponibles, mais elles ne sont pas accessibles à cause de trois grandes barrières :

  • La première barrière c’est la langue. Beaucoup de site donne des informations en catalan, souvent en castillan, parfois en anglais, et beaucoup plus rarement en français. Et ce n’est pas facile pour un français de faire ses recherches internet. Platja de pals, ou playa de pals ou plage de pals ? Pour Google ce n’est pas forcément la même chose. Et les trains de banlieue en catalogne sont des rodalies. (Là il faut vraiment le savoir ou comme moi le découvrir à force de chercher !!) On mesure l’importance de la langue pour chercher des informations sur internet.

Cala estreta

  • La deuxième barrière, c’est la dispersion des informations. La page sur les horaires de bus sur la Costa Brava est une compilation d’une dizaine de sites, plus ou moins bien référencés. Il y a trois ans, aucun site ne recensait l’ensemble des festivals de la Costa Brava.
  • La troisième barrière est la répétition des informations sur internet .Si vous tapez Costa Brava, vous avez des tonnes d’informations et de liens sur les camping et les hôtels. Mais pour trouver des informations sur les parcs naturels ou sur les fêtes traditionnelles, c’est un peu plus complexe.
    Pour comprendre avec un exemple, essayer de trouver des informations sur Barcelone (ou Barcelona) avec Google news. Il y a au minimum une vingtaine de pages consacrées à l’équipe de Messi et Neymar, pour les informations de moins 24h !!

Ces barrières sont mes atouts numéro un pour la fréquentation de mon blog. Les personnes qui désirent connaitre un peu mieux l’endroit de la Costa Brava où ils vont aller bronzer tombent assez souvent sur mes pages.

tamariu (1)

Le Blog, un moteur de découverte de mes vacances

C’est la grande découverte de mon rapport à ce blog. C’est un véritable moteur de découverte. D’abord sur la Costa Brava et Barcelone. À force de chercher de la documentation sur un lieu, un village, à force de suivre l’actualité de la région, on éveille sa curiosité, on trouve des lieux un peu l’écart, des curiosités.
Et puis sur les aspects techniques. J’avoue, l’ancien programmeur et chef de projet informatique que je suis retrouve parfois les jeux de sa jeunesse, à la découverte de techniques nouvelles :

  • Le SEO, qui nous apprend que pour qu’un bel article de blog soit lu, il doit être trouvé sur internet. Le SEO qui vous apprend à trouver vos mots clé, à structurer votre pensée, à trouver votre niche, à booster un peu votre audience.
  • WordPress qui est tout à fait adapté à mon piètre niveau technique actuel. C’est comme un jeu de lego, ou chacun essaie de rajouter des briques pour construire son propre univers

sagrada familia (7)

Satisfactions and regrets

En termes de satisfactions je dirais d’abord que blog.costabrava-pals.com remplit sa fonction initiale. Aider les gens à passer de meilleures vacances sur la Costa Brava. Beaucoup de visites sont orientées sur les recherches pratiques.
La deuxième est une fréquentation au-delà de toutes mes espérances. Atteindre un jour plus de mille visiteurs en une seule journée n’était même pas dans mes objectifs les plus optimistes. (D’ailleurs je n’avais au départ d’objectifs de fréquentation).

Cap de Creus (1)
Mais la fréquentation du blog n’est pas le moteur principal de ma satisfaction. Le blog évolue au gré des envies, des découvertes. J’ai eu beaucoup de pages sur les balades au début. Maintenant, je développe une expertise sur la plongée sous-marine, que je pratique là-bas en vacances. C’est le vrai plaisir du blogueur : créer le journal de ses envies, sans aucune contrainte.
Enfin, 2 remarques personnelles :

  • J’ai réussi à trouver un rythme qui me permet de faire vivre le blog sur la durée. Pas de frénésie de publication. Ma niche est de bonne taille pour trouver des sujets pertinents, mais je ne ressens pas le besoin de publier chaque jour. Le blog n’est pas obsessionnel.
  • J’illustre mes articles essentiellement par des photos personnelles. C’est une source de plaisirs infinie de la prise de vue, au travail de tri et de post-production.

village arriere-pays costa brava Pals

Pour les regrets, à ce jour, je n’en ai qu’ seul : c’est la difficulté que je rencontre pour créer une communauté. J’ai été leurré le premier jour avec un commentaire très gentil sur mon premier article. Aujourd’hui très peu de gens laisse des messages, si ce n’est pour demander un service. Il y a quelques messages de remerciements, mais pas de commentaires sur une visite ou sur une plage. J’espère que les pages sur la plongée susciteront un peu plus d’engouement.

iles medes baix ter
Enfin pour finir, quelques blogs qui sont de bons conseils à ceux qui veulent se lancer dans l’aventure, et que j’ai eu plaisir à parcourir.

Bonne année 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *