Begur protège la réserve de Ses Negres

#Begur protège la réserve de Ses Negres avec des bouées. La ville de Begur a reçu l’autorisation de mettre des bouées qui délimiteront de manière effective la réserve de pêche de Ses Negres. Elle essaie de développer un modèle de réserve de pêche pour protéger les petites surfaces, qui peut être une alternative à la complexité des réserves.

Ses negres begur (2)

Begur protège la réserve de Ses Negres par des bouées

La ville de Begur et la direction de la pêche et des affaires maritimes du ministère de l’Agriculture ont conclu un accord pour permettre la protection dans la zone de Ses Negres. Cette zone marine et côtière de 80 hectares, a été déclarée zone marine protégée (MPA) en 1993, mais pendant des années, ils n’y a pas eu de contrôle d’accès des bateaux et de la pratique d’ancrage et de pêche. Il y a dix ans que la pêche est interdite, mais la zone n’est pas matérialisée.
Quand des infractions sont détectées, les délinquants usent tout de suite de l’argument du manque de signalisation. Le maire, Joan Loureiro, fait valoir que la première mesure sera de définir une nouvelle bande d’eaux côtières, avec des bouées, entre s’Antiga et sa Nau Perduda.
Déjà, le conseil a déjà l’approbation du gouvernement pour les installer, ce qui équivaut une zone de bain comparable à une réserve de pêche. Les bateaux ne pourront y accéder, et les seules activités autorisées seront la natation, plongée avec tuba et de la photographie sous-marine, explique Xavier Jardin, coordinateur de l’organisme local Sotaigua.

plan ses negres begur Begur protège la réserve de Ses Negres
Une alternative à la réserve

Il y a des années, l’aspiration de nombreux résidents était que toute la zone soit considérée comme une réserve marine, en l’intégrant par exemple dans une réserve jusqu’aux îles Formigues.
Mais la réticence de l’industrie de la pêche, la marine et la plongée, couplée à la crise économique, ont écarté cette solution. Maintenant le maire convient que la formule est «faisable».
« La création de plusieurs petites zones protégées, plutôt que quelques grandes réserves, est peut être plus facile à gérer, et peut générer plus de consensus, par exemple, avec les pêcheurs ».

Des protocoles de contrôle pour que Begur protège la réserve de Ses Negres

Le contrôle de la zone, une fois fermée, continuera à être partagée entre l’Unité de l’environnement aquatique de la police autonome et les agents ruraux souvent dans le domaine de la lutte contre la la pêche illégale de corail par des braconniers.
Mais en plus, la municipalité veut ouvrir d’autres voies pour promouvoir la vigilance à partir du sol, où on peut faire beaucoup de travail. Les bouées montreront si un navire est dans les limites. En plus, une idée est d’informer sur les restrictions de la zone interdite dans les établissements touristiques dans la région avec la publication de brochures.
Le conseil a aussi étudié la création d’une unité de police maritime, mais il a jugé que le coût annuel d’un service minimum, avec un bateau, un propriétaire et un agent, qui dépasse 70.000 euros, est Impossible pour une population de 4000 habitants.

plongée costa brava ses negres begur
Des plongées à l’avenir ?

Bien que la pratique de la plongée sous-marine en bouteilles de ne soit pas autorisée, le but est de promouvoir un débat sur une règlementation. D’une part, c’est un bon atout pour la réserve, mais il faut trouver un modèle plus familial, plus étroit et petit, différent de celui des îles Medes. Il faut mettre des limites et surtout éviter la massification de la pratique. Mais l’obstacle, encore une fois, sera les moyens de contrôle mis œuvre pour atteindre ce but.

La réserve de Ses Negres en chiffres

Surface : 80 ha
Protégée depuis le 24/3/93
Source : http://www.elpuntavui.cat/territori/article/11-mediambient/943621-begur-delimitara-la-zona-de-mar-protegida-a-ses-negres.html

Association Begur Sotaigua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *