Beaubourg et Catalogne : Dalì ne connait pas la crise

Quel est votre secret pour avoir du succès ?

– Offrir du bon miel à la bonne mouche au bon moment et au bon endroit. »

Salvador Dalì

2012 est une année record pour le génie de l’Empordà. Aussi bien dans la fréquentation de l’exposition à Beaubourg, que dans la fréquentation du triangle Dalinien, en catalogne, Dalì ne connait pas la crise.

A Beaubourg, Dalì ne connait pas la crise et bat des records

La première rétrospective depuis trente-trois ans (1979) au centre Beaubourg des œuvres de Salvador Dali se termine lundi prochain. Une dernière occasion de rencontrer le grand maître.

La rétrospective consacrée à l’œuvre du «pape de la paranoïa critique» s’achève dans 10 jours et bat le record historique de fréquentation du centre Georges-Pompidou. L’exposition Dali, qui a débuté le 21 novembre et s’achève le 25 mars, avec plus de 6000 visiteurs par jour, établi au Centre Pompidou, un record historique.

Oeuf Dalì Oeuf Dalì position foetale, Centre Beaubourg, paris: Exposition Dali décembre 2012

Le désormais célèbre oeuf dalinien de l’Exposition Dali au Centre Beaubourg, Paris, décembre 2012

Dernier week-end Dalì à Paris, ouverture toute la nuit

Alors pour profiter des derniers instants de l’exposition (ici et ), deux recommandations. Réservez vos billets et choisissez vos horaires :
A partir du vendredi 22 mars à 11 heures, ouverture exceptionnelle de l’exposition Dalí en continu 24 heures sur 24 jusqu’au lundi 25 mars à minuit.

Vous aurez donc toute la nuit pour admirer les 227 œuvres présentées. Un parcours complet dans l’œuvre du peintre avec des vidéos, des interviews et la reconstitution de la salle Mae West.

La pêche au thon, 1966-1967, Salvador Dalì, Centre Beaubourg, Paris

La pêche au thon, 1966-1967, Salvador Dalì, Centre Beaubourg, Paris

Vénus de Milo aux tiroirs, exposition Dalì 2012, centre Beaubourg, Paris

Vénus de Milo aux tiroirs, exposition Dalì 2012, centre Beaubourg, Paris

Après, il faudra aller voir cette exposition du 23 avril au 2 septembre au Musée National Reina Sofía de Madrid, ou bien vous décider à parcourir le triangle Dlinien, sur la Costa Brava.

Premier peintre de la scène médiatique, volant la vedette aux autres artistes surréalistes à chacune de ses apparitions, toujours à la pointe de la provocation, il serait heureux de ce succès posthume.

 

Maitre l’ambiguïté (sexuelle, politique, médiatique, artistique), le «grand paranoïaque» reste une figure emblématique de l’art du XXème siècle, en tout cas un des artistes les plus populaires. Il reste dans les mémoires et dans l’inconscient collectif au travers d’une infinité de visages. Son coté multiple ne laisse pas indifférent, même 25 ans après sa disparition.

Vidéo de Dalì, centre Beaubourg, Paris, 2012

Vidéo de Dalì, centre Beaubourg, Paris, 2012

Record de fréquentation pour le triangle dalinien sur la Costa Brava

Mais Paris n’est pas le seul lieu de la rencontre du public avec le maître catalan.

La Fondation Gala-Salvador Dalí, qui assure la gestion des trois sites daliniens (Théâtre musée de Figureras, Chateau de Pùbol et maison Port Lligat à coté de Cadaquès) et le contrôle mondial des droits d’auteurs relatifs à l’œuvre du peintre, a terminé l’année 2012 par des chiffres historiques : 4,8 millions d’euros de bénéfices nets.

Les trois sites catalans ont attiré 1,44 millions de personnes en 2012, ce qui est également la une fréquentation record (en progression de 1,81% par rapport à 2011).

Theatre Musée dali Figueras

En 2012, la Fondation Gala-Salvador Dalí a investi 900.000 euros dans l’entretien de ses murs et l’achat d’œuvres, tout en organisant des expositions et évènements, pour un montant de 10,5 millions d’euros. A l’occasion de la présentation des chiffres, le secrétaire général de la fondation, Lluís Peñuelas, estimait que « Dalí ne connaît pas la crise »

«Avida Dollars» (surnom donné par André Breton) n’aurait pu mieux satisfaire sa folie des grandeurs et son appât du gain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *