5 mythes sur la Costa Brava

Les mythes sur la costa brava sont tenaces : la costa Brava depuis les années60, reste en France attachée à une image de tourisme de masse sans saveur et incontrolé. Mais la réalité est tout autre.

begur costa brava fet

Mythe n°1 : la costa Brava, ce n’est que béton

Le mythe d’une costa brava entièrement bétonnée provient des années soixante où les constructions sur la côte catalane ont accompagné un tourisme en développement explosif. Il y a eu certes des excès comme à Lloret de Mar, Platja d’Aro, Calonge ou Palamaos, qui offre des côtes bordées d’immeubles un peu hauts à mon goût.

LLoret de mar (1)

LLoret de mar coté tourisme de masse

LLoret de mar (2)

LLoret de mar coté nature préservée


 

 

 

 

 

 

Mais la Costa Brava c’est aussi

  • deux parc naturels, Cap de Creus et Aiguamols d’Emporda, une réserve maritime intégrale aux îles Medes et de nombreux endroits ou la nature a gardé ses droits

Cap de Creus (2)

  • de longues plages de sable dans les baies de rosas et de Pals et des criques plus belles les unes que les autres autour de Begur et Palafrugell

dunes de playa de pals

  • Des villages pittoresques les pieds dans l’eau comme Cadaques, Tossa de Mar ou Calella de Palafrugell

calella de palafrugell
Bref, la Costa Brava ce n’est vraiment pas un mur de l’atlantique transposé au sud !! Pour vous convaincre, une petite video.

Mythe n°2 : la Costa Brava, c’est loin

La Costa Brava est la partie la plus au nord de la côte méditerranéenne espagnole. Il ne faut pas confondre la Costa brava et les autres « Costas » :

  • La costa Brava va de la frontière française (la côte vermeille) jusqu’à la ville de Blanes. C’est la « côte sauvage » ou côte rocheuse.
  • Ensuite, la costa Maresme court jusqu’à Barcelone
  • Puis au sud de Barcelone s’étend la Costa Daurada, autour de Taragonne
  • Encore plus bas, il y a la costa blanca, la costa valencianna, la costa aznahar, et enfin la costa del sol, en andalousie. Mais là nous sommes à plus de 1000km de la Costa Brava !

Donc la Costa Brava est la plus proche des côtes espagnoles sur la méditerranée. A une heure ou deux de Perpignan tout au plus.

Carte de la Costa Brava

Carte de la Costa Brava

Mythe n°3 : En dehors de la plage, il n’y a rien à faire sur la Costa Brava

Aujourd’hui, rester sur une plage toute la journée ne constitue pas un but de vacances en soi. On doit pouvoir occuper ses journées. La Costa Brava offre à ses visiteurs de nombreux attraits :

  • Les villes et les villages sur la côte ou dans l’arrière-pays : Gérone, Pals, Peratallada, Cadaques, Tossa de mar, sont des lieux magnifiques à découvrir.

Peratallada

  • Dali, l’enfant de la Costa Brava a laissé son empreinte en divers endroits : Théatre Musée Dali à Figueras, maison de gala à Pubol, Maison atelier de Dali à Cadaques Port Lligat

Port lligat

  • Faire du sport sur la Costa Brava : randonnées, VTT, voile et autres sports nautiques, Golf (9 parcours), parachutisme à Empuriabrava, plongée sur toute la côte et particulièrement aux îles Medes.

IlesMedes

  • Découvrir la gastronomie catalane est un plaisir qui permet de gouter aux savoureux produits locaux : pain à la tomate, riz de Pals, Gambas de Palamos, oignons doux de figueras, vins et huile d’olive de l’emporda, charcuteries et fromages. La cuisine catalane offre des recettes originales qui marient les produit de la terre et ceux de la mer et qui raviront les visiteurs.

pan am tomaquet

Mythe n°4 : Plus personne ne va sur la Costa Brava

J’ai lu cette affirmation il y a quelques semaines dans un article sur les plages grecques. Quel a priori ! Certes la fréquentation a connu une baisse liée à la crise économique, qui n’a pas épargnée nos voisins ibériques. Mais la Costa Brava reste un lieu de villégiature recherché.

  • Par les catalans et particulièrement les Barcelonais qui viennent en masse les week-end profiter des plages et des beautés de la région.
  • Par les anglais et les européens du nord, qui d’ailleurs s’installent de plus en plus à l’année sur la côte, afin de profiter de l’ensoleillement et de la douceur de vivre.
  • Par les touristes de l’Europe de l’est et du monde entier qui profite de leurs vacances sur la Costa Brava pour découvrir Barcelone et les musées de Dali.

Mythe n°5 : Liz Taylor sur la Costa Brava

Une star mythique des années 50 sur la plage de Pals. Sûrement Le plus grand mythe sur la Costa Brava.Inégalable!
suddenly last summer eft
Et vous, que pensez-vous des mythes sur la Costa Brava

5 mythes sur la Costa Brava
Cet article vous a plu? Notez-le

Une réflexion au sujet de « 5 mythes sur la Costa Brava »

  1. Ton article me rappelle de bons souvenirs, j’allais souvent à la Costa Brava quand j’étais adolescente. Mes parents étaient de grands fans de cet endroits, et ils connaissaient presque tout le monde ! Par contre, nous n’avons jamais fait les parcs naturels, ce qui me donne envie d’y retourner pour faire de nouvelles choses 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *